C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Jérémy : "En Belgique, faire grève n'est pas un hobby mais une tradition !"

Pour Michael O’Leary, l’homme fort de Ryanair, faire grève est un hobby national en Belgique. Que lui répondez-vous ?

À l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires de Ryanair, Michael O’Leary - qui a maintenant pris la tête du holding - s’est exprimé à propos des tensions syndicales au sein de l’entreprise en Belgique. Les propos qu’il a tenu à ce sujet sont à lire dans La Libre Belgique ce matin : " Faire la grève est un hobby national, le passe-temps favori en Belgique ". Il ajoute à propos des mouvements annoncés pour soutenir les travailleurs de Ryanair à l’étranger : " Si vous voulez être solidaires (…) fermez-là et travaillez normalement ".

Que répondez-vous à Michael O’Leary ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans " C’est vous qui le dites ".

Jérémy, un auditeur originaire de Molenbeek-Saint-Jean, est intervenu sur notre antenne : "Il n'a pas tort, on l'a déjà vu par le passé ; il y a souvent des grèves en Belgique, parfois nationales et qui durent très longtemps... Et les travailleurs n'ont pas toujours eu ce qu'ils voulaient pour autant ! Dans le cas de Ryanair, on connaît l'homme, on sait comment il est et comment il pense : il veut juste faire voler les avions et gagner de l'argent, c'est son seul but. Maintenant, en Belgique, dans certaines régions du pays, c'est une tradition de faire grève. Et les syndicats demandent de soutenir leurs actions et les gens suivent mais ils ne savent même pas pourquoi ils font grève, ils ne font que répéter ce que les syndicats leur ont dit. Après, je pense que quand c'est nécessaire, il est important d'apporter un soutien réel. [...] La grève hobby en Belgique est vraie dans des régions du sud du pays comme par exemple, à Liège, où certains partis s'entendent bien avec les syndicats et se mettent d'accord quand ça les arrange."

"Celui qui ne veut pas travailler, qu'il aille ailleurs !"

Depuis Visée, Philippe comprend également les propos du grand patron de Ryanair : "Je ne suis pas choqué, je comprends qu'il est indépendant et que les grèves lui fassent perdre de l'argent et puis ça embête ceux qui travaillent... Il faut travailler et celui qui ne veut pas travailler, qu'il aille ailleurs ! C'est vrai qu'il gagne plus d'argent que moi mais je le comprends, je suis indépendant, je me mets à sa place, il n'a pas tort ; ça fait perdre beaucoup d'argent des grèves. Et je pense que les 3/4 y vont juste pour avoir un jour de congé !"

Enfin, direction Liège où un autre auditeur prénommé Philippe nous donne son avis qui est, cette fois, totalement opposé : "Si c'est un hobby de faire grève ici en Belgique, lui, son hobby, c'est de chercher à se faire du fric partout là où il peut ! En profitant sûrement des intérêts nationaux donc des réductions d'impôts très fortes et je me demande même s'il en paye des impôts! J'ai pris une fois Ryanair et ne le ferai plus jamais ! La philosophie est d'exploiter des employés qui ne sauront même pas boucler leur fin de mois. Le problème est qu'ils ne savent pas partir facilement parce qu'il n'y a pas de la place partout. Je crois que le système belge convient très bien à monsieur O'Leary sinon il le quitterait. Et moi, d'ailleurs je lui demande de quitter la Belgique, qu'il aille voir ailleurs ! Je suis indépendant, je ne sais pas m'offrir du personnel car ça coûte trop cher mais lui exploite son personnel. [...] Ces patrons-voyous cherchent tous des profits là où ils peuvent en trouver!" 

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK