C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Jean-Michel Stasse de Wolf Eyes : " Ce sont des pratiques barbares quand ils font ça sur place ! "

Le président de l’association Wolf Eyes dénonce des faits inhumains lors d’une chasse où il dit avoir été en immersion au pays des psychopathes en découvrant des animaux éviscérés, langue coupée, tête tronçonnée. Découper une carcasse à la tronçonneuse, c’est inhumain ?

Jean-Michel Stasse, le président de l’association Wolf Eyes, s’est mélangé à des chasseurs ce week-end. Dans une vidéo s’intitulant " Immersion au pays des psychopathes ", il dénonce des actes inhumains quand il découvre que des sangliers morts sont éviscérés, ont la langue coupée ou que leur tête est tronçonnée. De son côté, le Royal Saint-Hubert précise qu’il est important d’éviscérer les bêtes pour éviter la formation de gaz qui rendrait la viande impropre à la consommation. Découper une carcasse à la tronçonneuse, c’est inhumain ?

Jean-Michel Stasse, le président de l’association Wolf Eyes : " Les chasseurs sont des psychopathes : quand une passion ou un sport met la vie d’autres personnes en danger, comme en France et en Belgique où des gens décèdent parce que des gens ont envie de s’amuser. Quand une biche a la mâchoire explosée par une balle, quand un marcassin se fait exploser l’arrière train et qu’il est toujours vivant, comme vous pouvez le voir sur la vidéo, quand une chasseuse raconte que d’une façon hystérique qu’elle a tiré une balle sur le sanglier et qu’il continue sur quelques mètres puis qu’elle lui met une deuxième balle parce qu’elle ne supporte pas de voir l’animal souffrir et puis une troisième… C’est ça que je dénonce ! Il faut savoir qu’il y a plus de 30% des animaux qui sont blessés et qui ne sont pas retrouvés et qui meurt dans d’horribles souffrances."

Des pratiques qui posent problème

Jean-Michel Stasse insiste, " ce qui me dérange le plus, c’est le problème de la chasse. Ce sont des pratiques barbares quand des gens font ça sur place et qu’ils rigolent en coupant ou en arrachant une langue… Même quand je vois au niveau de l’hygiène. L’AFSCA fait tout un tollé pour des tartes au riz et là, il y a une tronçonneuse qui passe sur sept sangliers ! En Belgique, il y a la peste porcine africaine, c’est une maladie qui a été amenée par les chasseurs. C’est peut-être inoffensif pour l’homme mais c’est le contribuable qui a payé grassement pour l’abattage des cochons et qui paient encore grassement la démagogie de Monsieur René Collin qui indemnise les chasseurs de 100€ par tête de sanglier et les abattoirs à hauteur de 70€ ! "

Faire appel à des bouchers plutôt qu’une tronçonneuse

Pour le président de l'association, la tronçonneuse n'est vraiment pas nécessaire. Il existe d'autres solutions : " Ils peuvent couper la tête avec n’importe quoi ! Ils peuvent directement mettre les bouchers sur place ou les gens qui sont habitués à traiter les cadavres. À la rigueur, qu’ils les éventrent par un souci d’hygiène, qu’ils le fassent mais dans un abattoir et qu’ils le fassent correctement ! "

Vers un système sans chasseur

Jean-Michel Stasse ne s'en cache pas, le monde se porterait mieux sans chasseur : " Je suis totalement contre la chasse mais je ne pense pas être quelqu’un d’utopique. On n’arrêtera pas la chasse du jour au lendemain. Par contre, on peut glisser tout doucement vers un système comme dans le canton de Genève où la chasse est interdite. S’il y a même des soucis de régulation… Il faudrait peut-être, qu’en Belgique, on arrête de nourrir le gibier et qu’on arrête d’ne importer. Il ne faut pas arrêter un incendie avec de l’essence ! Il faut qu’on fasse une transition comme dans le canton de Genève où il n’y a plus de chasseurs. En finalité, je ne demande pas mieux que la chasse s’arrête. Il y a quand même des cas de figure où il n’y a plus de chasseurs et la faune se porte très bien ! "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK