C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Jean-Francis : " Beaucoup de personnes boivent par désespoir ! "

Selon le Panorama de la santé publié par l’OCDE en 2017, le Belge est champion du monde de la consommation d’alcool avec 12,6 litres par an. On parle ici d’alcool pur donc pour avoir l’équivalent en bière par exemple, il faut multiplier par 20, soit 252 litres par habitant.

C’est une information à lire sans les éditions du groupe Sudpresse. L’Organisation de Coopération et de Développement Économique, l’OCDE, a publié sont Panorama de la santé pour l’année 2017. Contrairement à ce que dit la légende, la Pologne n’est pas le plus grand consommateur d’alcool mais se retrouve 11è de ce classement dont la première position est détenue par… la Belgique ! Un médecin analyse ces chiffres dans le journal ce matin et précise qu’il s’agit de la consommation d’alcool pur et qu’il faut donc multiplier les 12,6 litres consommés annuellement par habitant par 8 pour avoir l’équivalent en litres de vin ou par 20 pour l’équivalent en litres de bière… Avec ces données, pensez-vous que nous avons un problème avec l’alcool en Belgique ?

A-t-on un problème avec l’alcool chez nous ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans " C'est vous qui le dites ! ".

À ce propos, pour Jean-Francis de Fleurus, nous avons bel et bien un souci en Belgique avec l'alcool : " Je trouve que ce n'est pas un problème si on s'amuse dans un mariage ou autre. En revanche, quand on est mal dans sa peau, qu'on a eu des problèmes dans la vie, qu'on a bu à cause de ça et qu'à la fin on ne parvient plus à s'arrêter, là c'est un problème ! Personnellement, je bois les 3/4 d'une bouteille de Whisky ou de Rhum par jour. J'ai essayé d'arrêter il y a deux, trois mois. J'ai réussi pendant trois mois et j'étais heureux ! Ensuite, je suis retombé dans l'envie de boire à nouveau ".

Dans le cas de Francis, les causes sont liées à de tristes événements : " J'ai deux amis qui sont morts et, à ce moment-là, on ne sait plus vers qui se tourner et j'ai toujours peur de déranger mon psychiatre. C'est vrai qu'il y a de nombreux alcools sur les étagères des magasins mais je suis désolé, celui qui n'a pas envie de boire ce n'est pas parce qu'il y en a plein qu'ils sont obligés d'acheter une bouteille et de la boire. Après, une bouteille par semaine pour se détendre, je ne suis pas contre. Et il y a moyen de s'en sortir avec l'aide de plusieurs personnes. Je suis alcoolique, c'est même pire que ça. Parfois j'ai envie de me tirer une balle dans la tête. C'est affreux. Je connais beaucoup de personnes qui boivent et ils le font par désespoir. C'est malheureux. Ils ne voient pas la route de la réussite et on vit dans une société de plus en plus égoïste. On n'aide plus personne et, là, c'est malheureux mais c'est la Belgique de maintenant ". 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK