C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Jean-Claude : " Chaque prison a une aile médicale où croupissent de vieilles personnes ! "

Jean-Claude : " Dans chaque prison, il y a une aile qui est tout sauf médicale où croupissent de vieilles personnes ! "
Jean-Claude : " Dans chaque prison, il y a une aile qui est tout sauf médicale où croupissent de vieilles personnes ! " - © Tous droits réservés

C'est l'affaire judiciaire qui indigne une partie de la France. Cinq ans de prison ont été requis hier contre Bernard Tapie, âgé de 76 ans et atteint d'un double cancer. La justice doit-elle tenir compte de l'état de Bernard Tapie ?

L'histoire judiciaire est complexe mais elle passionne car elle concerne Bernard Tapie, l'une des personnalités les plus fortes de France. Il est accusé d'escroquerie et de détournement de fonds publics après avoir bénéficié en 2008 d'un arbitrage douteux du ministère des Finances qui lui avait permis d'empocher 403 millions d'euros. Si plusieurs éléments apparaissent troublants dans le dossier, aucune preuve irréfutable n'a cependant été fournie, ce qui n'a pas empêché le parquet de demander hier cinq ans de prison ferme et la confiscation de tous ses biens.

Cinq ans ferme pour un homme de 76 ans, atteint d'un double cancer… La justice doit-elle tenir compte de l'état de santé de Bernard Tapie ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites".

À ce propos pour Jean-Claude de Liège qui a 72 ans et est en liberté conditionnelle : " C’est désolant quand on voit cette histoire. Dans chaque prison, il y a une aile appelée médicale qui est tout sauf médicale où croupissent de vieilles personnes de plus de 70 et 80 ans ! Demandez la liste des septuagénaires en Belgique, vous seriez étonnés ! Il est atteint d’un double cancer mais celui qui n’à qu’un cancer de la vessie ou qui est Alzheimer, c’est pratiquement la même chose ! Les prisons en sont plein ! […] La finalité d’un jugement appartient au juge à son ressentit personnel. Tous les juges ne vous jugent pas de la même façon, il y en a qui sont plus cléments. Je pense que s’il finit en prison, ça n’arrangera rien et ça va précipiter sa mort. "

Quand la santé se mêle à la justice, les avis sont partagés

Pour Mania de Bruxelles, il faut laisser Bernard Tapie tranquille : " C’est quoi la justice ? Ça veut dire quoi ? Il n’y a pas de justice, ça n’existe pas ! D’abord on lui accorde la liberté conditionnelle, puis on la lui retire puis on le condamne… Mais qu’on lui foute la paix à cette personne ! Il n’a pris que 406 millions, c’est tout, ce n’est que du papier ! Est-ce que vous croyez que le Français vivra moins bien parce que Bernard Tapie a empoché 404 millions ?! Mais non ! Il n’a tué personne, il n’a pas enlevé la tartine de la bouche de quelqu’un. Il n’a touché que 404 millions d’euros de l’État. Ces 404 millions, s’ils n’avaient pas été pris par Bernard Tapie, ils auraient été volés par quelqu’un d’autre de l’État. "

Du côté de Mouscron, Catherine estime que la loi c'est la loi et elle s'applique à tout le monde sans exception : " Il faut juger le délit au moment-même où il a été fait. Il a bénéficié pendant toutes ces années d’une vie cool et relaxe avec l’abus de biens qu’il a fait. Évidemment, c’est comme les crimes de guerre, on retrouve les personnes vingt ou trente ans après, ça n’enlève en rien ce qui a été commis. Est-ce que le fait d’être malade enlève quoi que ce soit à ce qu’il a fait ? Il n’aurait pas été malade, le verdict aurait été émis sans que personne ne réagisse. Le fait qu’il soit malade, c’est la faute de personne. Sinon, à ce moment-là, tout ceux qui sont malades peuvent faire n’importe quoi parce que je suis malade donc il ne peut rien m’arriver. "

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites"

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK