C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Jacques : "Des gens comme Michel Lelièvre méritent une deuxième chance !"

Jacques : "Des gens comme Michel Lelièvre méritent une deuxième chance !"
Jacques : "Des gens comme Michel Lelièvre méritent une deuxième chance !" - © Tous droits réservés

Depuis hier, Michel Lelièvre est libre sous conditions. Il vit à Bruxelles et sa plus grande crainte, selon son avocate, est d’être reconnu dans la rue. Vous avez de quoi le rassurer ce matin ?

Hier, vers 11 heures du matin, Michel Lelièvre a quitté la prison d’Ittre après 23 ans en prison. Le tribunal de l’application des peines a fixé des conditions strictes à sa libération dont des zones interdites, un suivi psychologique continu, l’obligation de suivre une formation et une interdiction de consommation d’alcool. Son avocate explique dans la presse que la plus grande crainte de Michel Lelièvre est d’être reconnu dans la rue.

Vous avez de quoi le rassurer ce matin ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans " C’est vous qui le dites ".

Jacques, un auditeur originaire de Profondeville, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je comprends sa crainte mais j'ai une confiance absolue en la justice de mon pays et je crois que ce monsieur a très bien appris ce qu'il a dû apprendre en prison ; il y est quand même resté durant 23 ans ! Et je voulais rappeler un cas : monsieur Pierre Carette qui a été l'ennemi public numéro 1 en Belgique pendant des années et menacé à sa sortie et rien ne s'est passé. Même chose avec Michelle Martin, elle habite à deux villages de chez moi et il n'y a jamais eu aucun problème. Evidemment, monsieur Dutroux est à part mais pas ces gens-là. Certes, ce sont des gens qui ont commis des faits atroces, c'était assez délicat à l'époque et je comprends que des gens éprouvent de la haine vis-à-vis de ces gens-là mais je crois en la justice et je pense - même si je vais choquer beaucoup d'auditeurs - que des gens comme ça méritent une deuxième chance."

"Il a participé et est tout aussi coupable !"

Direction Rochefort où Liliane n'est pas du même avis et prévient : "Si je croise Michel Lelièvre en rue, je m'arrête, le regarde dans les yeux et le gifle ! Pour moi, il est aussi coupable que celui dont je ne prononce même plus le nom ! Il a participé à l'enlèvement des enfants et est donc tout aussi coupable ! Il fallait réfléchir avant d'enlever des enfants..."

Enfin, de son côté, Jean-Claude de Tournai ferait la même chose : "Je peux comprendre ses craintes parce que je peux vous dire que si je le croise, je vais lui faire passer l'envie de tuer ou violer des petits enfants ! On ne connaît pas la vérité ni toute l'histoire ! Je m'en fiche de faire de la prison, si je le croise, je ne discute pas, je l'agresse directement ! Il n'avait pas à agir comme ça par le passé ! 23 ans de prison, ce n'est pas suffisant pour ce qu'il a fait ! Il a enlevé des enfants et je ne suis pas le seul à penser de cette façon." (ndlr. La menace est punissable en Belgique).

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK