C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Henri : " Ceux qui volent sont ceux qui aiment voler. Ce sont des cleptomanes"

Les vols à l’étalage augmentent en Belgique. Le secteur le plus touché est l’alimentation. Voler pour se nourrir, vous comprenez ?

La DH révèle que les vols à l'étalage augmentent en Belgique. Et c'est le secteur le plus touché est l'alimentation. L’asbl Prévention et Sécurité à laquelle sont affiliés 57 entreprises et 855 points de vente révèlent qu'en 2016, 45 456 marchandises ont été volées dans les magasins membres pour un montant total de 542 181€ (soit plus de 31 000€ de plus qu’en 2015). C’est en Wallonie qu'on vole le plus, 51% contre 49% en Flandre. Les 30-40 ans se servent le plus sans payer, et pas pour des gros montants , ça ne dépasse pas 11€ par article.  Henri de Bruxelles a géré le rayon alimentaire d'un magasin. Il partage son expérience.

Voler pour se nourrir, Henri le comprend. Mais il précise que les produits volés sont rarement des produits de première nécessité. Il a constaté qu'il s'agissait souvent d'article que les gens voudraient manger mais qu'ils ne veulent pas payer : " Le directeur m'a appelé pour me demander des boîtes vide de Nescafé, produit assez cher, car on ne fait que les voler. Les gens qui volent un petit bocal de truffe ne sont pas des gens qui ont spécialement faim ". Conclusion pour Henri : les personnes qui volent le font par passion. " Ceux qui volent sont ceux qui aiment voler. Ce sont des cleptomanes ".

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK