C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Grille d'aspiration dans une piscine : dangereux ce dispositif?

QQD
QQD - © Tous droits réservés

Alors qu’un jeune homme de 18 ans a évité le pire après s’être retrouvé le dos collé contre une grille d’aspiration dans la piscine de l’Aquacentre des Lacs de l’Eau d’Heure, y a-t-il un danger à se baigner dans des piscines avec un tel dispositif ?

Sudpresse revient sur un incident qui s’est déroulé à l’Aquacentre des Lacs de l’Eau d’Heure. Théo, 18 ans, profite du magnifique week-end que l’on a connu pour se baigner. C’est alors qu’en longeant les parois de la piscine, il se retrouve aspiré par une grille et a dû demander de l’aide pour en être libéré avant d’être ensuite soigné à l’hôpital où on lui a dit que si ça avait été quelqu’un de plus petit que lui, la personne y serait passée… Si le contrôle de la qualité de l’eau est régulier en Wallonie, malgré un décret qui stipule que les bouches d’arrivée et d’évacuation dans les bassins doivent être conçues de façon à ne présenter aucun danger, il n’existe pas de contrôle systématique et tout repose sur la responsabilisation. Y a-t-il un danger à se baigner dans des piscines avec un tel dispositif ?

Philippe Fourmeau, porte-parole de l’ASBL Les Lacs de l’Eau d’Heure: "Il n'y a pas de danger à se baigner dans la piscine puisque la structure est totalement sécurisée avec une grille. On est dans un système de pompage pour filtrer l'eau et puis la rejeter dans les bassins de jeu. Mais il est clair que beaucoup de personnes jouent près de cette grille et dans ce cas, dans un souci de sécurité, on a tout de suite appelé le 112 pour que cette personne puisse être soignée correctement. Et de notre côté, nous allons envisager et réfléchir à une sécurisation encore plus importante mais qui est déjà bien présente."

La piscine de l'Aquacentre n'a pas fermé ses portes

Quant à la piscine de l'Aquacentre, elle est toujours ouverte au public comme le souligne Philippe Fourmeau : "On a vérifié le système, la piscine continue donc à fonctionner et n'est pas fermée. La mise en place de ce système a été avalisée et sécurisée par nos prestataires et la sécurisation est optimale. Maintenant, au niveau de la grille, est-ce que le jeune jouait ou pas? On n'en sait rien mais en tout cas, on a réagi très rapidement. Nos prestataires sont venus voir sur place et pour l'instant, on est occupé à vérifier la dangerosité du système. Et il y a aussi une réflexion autour du fait de diminuer cette pression d’aspiration afin d'éviter ce type de souci."

Le porte-parole de l'ASBL Les Lacs de l'Eau d'Heure n'est cependant pas d'accord avec ce reproche qui leur est fait d'avoir minimisé l'incident : "À partir du moment où l'équipe a téléphoné très rapidement au service 112 afin que le jeune soit directement orienté vers l'hôpital, je ne vois pas ce qui a été minimisé. Au contraire, les règles de sécurité ne sont pas du tout faites pour minimiser les problèmes qui peuvent survenir lorsqu'il y a un incident ou autre.

 

La sécurité restera optimale à l'avenir

Si la sécurité est déjà optimale, Philippe Fourmeau pointera du doigt cet incident pour inciter les maîtres-nageurs et autres employés à prêter encore plus attention : "On est bien d'accord qu'il faut éviter que ça se reproduire maintenant on n'est pas derrière chaque personne qui joue avec une bouche d'aspiration mais il est clair qu'on va sensibiliser l'entièreté de nos opérateurs afin qu'ils soient encore plus attentifs à ce type de souci éventuel."