C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Gino, à propos de la polémique à l’Eurovision : "Chaque mouvement est critiqué sur les réseaux sociaux"

Grosse polémique à l’Eurovision : le leader du groupe italien qui a remporté le concours a été accusé d’avoir consommé de la drogue. Samedi soir, des images reprises de la soirée ont circulé sur les réseaux sociaux. On y voit le chanteur italien, assis dans la green room où les candidats attendent les résultats, se pencher vers la table. Certains y voient le chanteur consommer de la cocaïne, ce qu’il nie immédiatement en conférence de presse après sa victoire. Il annonce se soumettre volontairement à un test qui sera finalement communiqué hier soir, il est négatif.

Les réseaux sociaux se sont trop vite emballés ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© SANDER KONING – AFP

"Sur les réseaux sociaux, on ne voit plus que de la calomnie, de la jalousie et de la médisance"

Gino, un auditeur originaire de Mont-sur-Marchienne, dans la province de Hainaut, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Comme d’habitude, les réseaux sociaux se sont emballés trop vite. Malheureusement, les réseaux sociaux ne sont plus que ça : de la calomnie, de la jalousie et de la médisance. C’est tout ce qu’on y voit, peu importe le sujet."

Quoi qu’on fasse, quoi qu’on dise, il n’y a que des critiques sur les réseaux sociaux

"La polémique a certes permis d’éclaircir le doute, on va finir par tout mettre doute : dès qu’il se passera quelque chose dans le sport ou dans la musique, il faudra apporter des preuves car chaque mouvement est critiqué sur les réseaux sociaux. Pour moi, c’était clair, il n’était pas en train de se droguer."

4 images
© KENZO TRIBOUILLARD – AFP

"Aujourd’hui, on doit se justifier de tout"

À Saint-Nicolas, Graziella nous partage son avis : "Je pense que les réseaux sociaux se sont trop vite emballés. Je connais le groupe, je le suis sur la télévision italienne et je sais que ce sont de bonnes personnes. De plus, celui qui a sélectionné le groupe pour l’Eurovision n’allait pas prendre n’importe qui pour représenter l’Italie. C’est vrai qu’à sa posture, on pourrait polémiquer et penser qu’il se drogue. Je pense qu’après tout ce qui est sorti ce week-end, il fallait faire ce dépistage pour prouver que c’était faux. Mais pour moi, c’était une polémique inutile. Aujourd’hui, on doit se justifier de tout."

4 images
© KENZO TRIBOUILLARD – AFP

"Tellement facile de lancer des polémiques derrière son écran"

Le débat se termine à Quevaucamps, dans la province de Hainaut, avec Carine : "J’ai été choquée par l’ampleur que cette histoire a pris sur les réseaux sociaux. C’est tellement facile de lancer des polémiques derrière son écran, quitte à laisser une étiquette négative sur le dos du chanteur. Cette polémique n’a servi à rien, elle n’avait pas lieu d’être et je trouve ça aberrant qu’il faille arriver à un dépistage pour se déculpabiliser de quelque chose qu’on n’a pas fait. Je suis un peu déçue car tout ce qu’on retiendra de l’édition de cette année, c’est cette histoire et non la victoire de l’Italie."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK