C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Ghislaine : " Il n'y a pas de problème s'ils sont discrets "

Un député bruxellois veut une résolution visant à ce que des maisons de repos n’interdisent plus que des couples gays partagent leur chambre. En 2018, pourquoi un couple gay dans un home pose problème ?

Alors qu’hier, c’était la journée mondiale contre l’homophobie, le député PS, Bruno Lefebvre, a annoncé vouloir une résolution visant les maisons de repos qui refusent que des couples gays partagent leur chambre, c’est à lire dans La DH. Il souhaite que le personnel de ces maisons de repos soit soumis à une formation obligatoire pour améliorer l’accueil des gays, lesbiennes ou transgenres et que les résidents soient sensibilisés car il y a encore un vrai problème de perception chez les aînés. Pourquoi un couple gay dans un home ça pose problème en 2018 ?

Ghislaine de Liège : " Il n’y a pas de problème avec un couple homosexuel dans une maison de repos mais il doit rester discret. Je ne pense pas comme la majorité. J’ai des amis homosexuels qui sont très discrets et ça ne me dérange pas. Mais s’ils se vautrent en public, là ça me dérange ! "

Pour Ghislaine, les directions peuvent interdire des chambres communes aux couples homosexuels parce que " nous sommes en démocratie, tout le monde peut avoir une idée différente. ".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK