C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Françoise de Kraainem : "Il existe d'autres solutions que celle d'abandonner son chien!"

 : "Pas d'abandon possible tjs trovuer solution"
4 images
: "Pas d'abandon possible tjs trovuer solution" - © Tous droits réservés

Une chienne a été abandonnée par deux personnes en dehors des heures d’ouverture de la SPA de Charleroi, c'est à lire dans les journaux de Sudpresse ce matin. Les caméras de surveillance ont filmé deux individus poussant ce chien de 6 mois à travers les barreaux de la grille fermée. La SPA est révoltée et explique que 30 minutes plus tôt, c’était encore ouvert, ce qui permettait un accueil dans de bonnes conditions.

Est-ce trop difficile d’assumer un abandon ? Faut-il prévoir un dispositif particulier pour le faire de façon totalement anonyme ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

"Il ne faut surtout pas de boîte à chiens"

Françoise, une auditrice originaire de Kraainem, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Il ne faut en aucun cas proposer un dispositif particulier pour pouvoir abandonner son animal de façon anonyme ! Autrement, les gens vont venir déposer des animaux sans regret et tourner les talons... Il ne faut surtout pas faire ça !"

C'est inenvisageable de l'abandonner ! 

Pour Françoise, il y a toujours moyen de trouver d'autres solutions que celle de l'abandon : "Je pense qu'il doit y avoir d'autres moyens comme le fait d'échelonner les paiements si le coût d'un abandon à la SPA est trop élevé par exemple, mais on n'adopte pas un animal si on ne sait pas subvenir à ses besoins... Certes, une crise peut passer par là mais l'animal fait partie de la famille donc c'est inenvisageable de l'abandonner ! Il y a toujours des solutions: par exemple, celle de le placer dans une famille d'accueil le temps de remonter la pente et de le récupérer par la suite. Mais il faut toujours trouver une solution et ne jamais abandonner son animal !"

"Il faut retrouver et responsabiliser les coupables"

Direction Woluwe-Saint-Lambert à présent, où Nathalie témoigne : "Si on facilite trop la tâche de l'abandon, les gens vont être trop nombreux à le faire... Concernant cette pauvre bête, mieux vaut être abandonnée de cette façon mais elle mérite cependant mieux que des maîtres qui l'ont abandonnée... Il faut cependant essayer de retrouver ces deux individus et de les responsabiliser car il y a une vie en jeu, une vie abandonnée ! Et c'est bien malheureux de jeter un animal d'une telle façon ! Et si les frais de l'abandon sont trop élevés, on peut demander un échelonnement et ça permettrait peut-être aux gens d'oser passer par là s'ils n'en ont pas les moyens."

"Les gens doivent assumer"

Enfin, du côté de Florennes, dans la province de Namur, Julie pense "que les gens doivent assumer ! Quand on prend la responsabilité d'adopter un animal, on doit aussi assumer quand on l'abandonne pour raison x ou y ! Peut-être que ces deux personnes avaient une bonne raison de l'abandonner mais les informations au sujet de cet animal sont importantes donc si elles avaient assumé, elles auraient pu renseigner la SPA au sujet de ce chien... Et si c'est trop cher de l'abandonner, il y a d'autres solutions ! Il s'agit d'un être vivant qui n'a rien demandé et on ne peut pas jeter un animal tel un objet sans âme, sans cœur..."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et la Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK