C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Fédération Wallonie-Bruxelles : les parlementaires ont une astuce pour prolonger leurs vacances ?

Les parlementaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles auraient-ils trouvé une astuce pour prolonger leurs vacances d’été en ne prévoyant pas de commission durant deux semaines après la rentrée ?

La DH consacre un dossier ce matin à ce qu’Ecolo dénonce comme une tentative de contourner l’avancement de la date de rentrée parlementaire à la Fédération Wallonie-Bruxelles. En ne prévoyant pas de commission durant deux semaines après la rentrée - prévue cette année le 6 septembre, soit deux semaines plus tôt que précédemment - les parlementaires auraient-ils trouvé une astuce pour prolonger leurs vacances d’été ?

Philippe Courard, président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles : " L'idée n'est absolument pas de prolonger les vacances, au contraire, elles sont raccourcies puisque précédemment, on rentrait beaucoup plus tard. On a pris un décret spécial pour rentrer quinze jours plus tôt pour permettre aux députés de contrôler le gouvernement, de poser des questions d'actualité quinze jours plus tôt. Parce qu'effectivement, un des arguments pertinents qui a été avancé, c'est le moment de la rentrée scolaire donc il peut y avoir des difficultés et des questionnements. Donc il est légitime que les députés puissent par exemple interroger la ministre de l'Enseignement. Cette décision d'avancer la rentrée a été unanime. Maintenant, bien sûr, dans le cadre de l'organisation des travaux, une conférence des présidents se tiendra fin août pour décider de l'organisation de ces premiers jours. En fonction des demandes des députés et des ordres du jour proposés, des commissions seront mises en place au besoin."

Philippe Courard poursuit en expliquant qu'une commission peut être organisée à n'importe quel moment : "Il suffit que les députés le souhaitent et que la conférence de présidents - qui est constituée de l'ensemble des partis politiques principaux - le décide et on pourra bien entendu réunir une commission. Cela peut même s'envisager sans qu'il n'y ait une rentrée parlementaire mais une décision prise au préalable. Mais la conférence des présidents décidera des travaux des premières semaines. Il faudra connaître le sujets, les demandes et les thématiques avant de mettre en place des commissions. Cela se fait toujours à travers la décision d'une conférence de présidents qui a lieu tous les 15 jours, avec un arrêt pendant les vacances et une reprise au mois d'août et donc, on planifiera les 15 jours qui suivent à cette première conférence des présidents."

Concernant cette intervention dans la presse de Barbara Trachte, cheffe du parti Ecolo à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Philippe Courard lui répond comme suit : "Nous sommes en période pré-électorale et n'oublions pas que le mois de septembre, c'est un mois avant les élections communales et provinciales et donc je présume que c'est une petite gesticulation qui permet de faire parler de soi.. Vous savez le populisme de bas étage a pris cours malheureusement dans le monde politique et donc ce genre de sujet fait parler mais je rappelle qu'il y a des règles et qu'elles sont respectées. Madame Trachte fait partie de la conférence des présidents donc si elle souhaite que des commissions se tiennent, si elle souhaite interroger le gouvernement, elle pourra le faire et en séance plénière et en commission."

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK