C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Didier : " Je suis pour une pension identique, ça s'appelle de la justice sociale "

Didier : ça s'appelle de la justice sociale "
Didier : ça s'appelle de la justice sociale " - © Tous droits réservés

Selon un économiste, pour sauver la Belgique de la faillite, tout le monde devra toucher le même montant de pension : pas plus de 1500€. Une pension identique pour tous, quel qu’ait été votre salaire, ça vous va ?

Avec une population vieillissante, l’impact financier des pensions à payer risque de générer une faillite de l’État dans les prochaines années. Pour éviter cette situation, Bruno Colmant, économiste, développe son idée ce matin dans La DH : une pension identique pour tous ceux qui ont travaillé et qui se situerait entre 1300 et 1500€. Les petites pensions actuelles seraient revalorisées et les plus grosses rabotées sans plus tenir compte du salaire des travailleurs. Ceux qui n’ont pas travaillé ne toucheraient rien.

Une pension identique pour tous quel qu’ait été votre salaire, ça vous va ? C’est la question que l’on posait ce matin dans " C’est vous qui le dites ".

Didier de Neupré : " Ça me convient tout à fait mais le montant devrait peut-être être plus élevé parce que c’est du brut. Je travaille dans le bâtiment et on est très peu à atteindre ce montant même en étant qualifié. Si avec 1500€ c’est impossible de vivre, alors tous les pensionnés du bâtiment ne peuvent survivre. Il faut de tout pour faire un monde. Je pense que quand on a la chance de bien gagner sa vie pendant qu’on travaille, c’est à ce moment-là qu’on doit faire son épargne pension et ne pas laisser les gens sur le côté après. Les gens pensent comme ça parce qu’aujourd’hui ils sont bien. Demain, peut-être qu’ils auront un accident pour lequel ils ne sont pas du tout responsables. Ils n’auront peut-être pas de carrière complète, la possibilité d’avoir une belle pension. Pourquoi laisse en marge des gens comme ça ? C’est la justice sociale. Si on veut que demain tout le monde soit sur le même pied et qu’il y ait des gens qui, au lieu de survivre, puissent un peu vivre. C’est la société et il faut qu’elle devienne comme ça. Une pension entre 1300 et 1500€ nets suffit. Il y a des pensions qui sont à un niveau tellement élevé que c’est indécent par rapport aux petites pensions ! "

À Ottignie, Noël est d’accord aussi même si ça lui paraît trop bas avec le coût de la vie : " Un militaire de carrière qui est retraité à 55 ans, à partir du moment où il est à un certain niveau de la hiérarchie touche jusqu’à plus de 3000 € par mois, c’est un pur scandale ! Des personnes qui ont aujourd’hui des postes à responsabilité, s’il a bien gagné sa vie pendant toute sa vie, il a eu le temps de mettre de côté. À la naissance on était sur un pied d’égalité. Revenez à un pied d’égalité à la retraite comme vous l’étiez à la naissance. Je pense que ce sera une des formules. On redevient égaux devant la société, il n’y a plus de raison qu’un militaire de carrière touche 3000 € de retraite et puisse retravailler alors que des gens qui exercent un métier difficile ont des difficultés à boucler leurs mois ! Ce n’est pas normal. Il est grand temps de le faire. Il faut 1500€ nets par mois en main pour vivre plus ou moins dignement. "

Ce n’est pas équitable

Marjorie de Couillet n’en veut pas de cette pension unique : " Il y a la question du temps de travail : quelqu’un qui aura travaillé un peu moins aura tout aussi droit à sa pension. Le côté de la qualification entre en ligne de compte même si je ne veux pas du tout rabaisser certains ouvriers ou quoi que ce soit mais il y a des cadres aussi qui touchent la pension. Il y a peut-être une idée de plafonner mais certainement pas à 1500€. Je vis avec des parents et des beaux-parents qui sont des situations où, si vous leur donnez 1500€, c’est impossible de vivre ! C’est plus près des 1850-2000€, 1500€ c’est impossible une fois qu’on a enlevé les charges. Dès que les politiciens vont changer, le vent va tourner. "

N’hésitez pas à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK