C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Des brouilleurs d'ondes pour contourner la taxe kilométrique

Il parait que beaucoup de camionneurs ont acheté un brouilleur qui neutralise le boitier qui calcule la taxe au kilomètre… Le camion des fraudeurs devient comme invisible… Les transporteurs routiers sont-ils en train de rouler l’Etat ?

Depuis le 1er avril, tous les camions belges et étrangers doivent donc être équipés de l’OBU qui calcule les kilomètres parcourus. Vu sur TVI hier, un transporteur routier qui a acheté un brouilleur d’onde à 28€ sur un site chinois. Le brouilleur ressemble à une petite boite noire avec une antenne. On le place à côté de l’OBU, le camion devient invisible. Visiblement, ce transporteur routier ne serait pas le seul à utiliser ce brouilleur.

Michael Reul, le secrétaire général de l'UPTR, l'Union professionnelle du transport et de la logistique, est outré et scandalisé par ce nouveau couac. L’existence de ces brouilleurs leur est parvenue il y a quelques semaines. L'UPTR a attendu pour voir si ce brouilleur était réellement efficace. Après des tests, aucune amende n’est arrivée chez les contrevenants. L’OBU n’est pas détecté, le brouilleur permet donc bel et bien aux transporteurs routiers de passer inaperçus sur nos routes.

Le secrétaire général de l'UPTR est d’autant plus choqué que le gouvernement wallon est au courant de cette faille et se contente de prélever l’argent chez les routiers qui respectent la loi. Pour les autres, c’est la politique du laisser-faire.

C'est une faute 

Quant à l'utilisation éventuelle de ce boitier par ses adhérents, Michael Reul répond : "C'est une faute que nous condamnons avec force parce que cela crée un déséquilibre. Mais nous dénonçons également que cela soit possible ! Comment a-t-on pu en arriver là ?"

Pour Fabrice Ausloos, représentant du Collectif des petits transporteurs, il n’y a pas de loi interdisant l’utilisation du brouilleur même s’il sait que son utilisation n’est pas correcte. Mais pour lui, la mise en place de la taxe kilométrique n’était pas correcte. De même que l’attitude du gouvernement. "Ce dysfonctionnement n’est qu’un nouvel exemple de l’amateurisme des autorités et des sociétés Viapass et Satellic

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK