C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Dérapage lors d'un voyage scolaire : un professeur aurait biflé un élève...

QQD
QQD - © Tous droits réservés

Comment une fête entre élèves de l’IPES d’Ath en Erasmus au Portugal a-t-elle pu déraper au point que le professeur qui les accompagnait aurait biflé un de ses élèves ?

Sudpresse révèle ce qui se serait déroulé au Portugal lors d’un Erasmus des élèves de la section hôtelière de l’IPES d’Ath. C’est lors d’une soirée arrosée que l’incident se produit. Un professeur qui participait à la soirée, aurait sorti son sexe avant de l’utiliser pour gifler un de ses élèves. Aujourd’hui, le professeur est en congé maladie, une enquête est en cours sur cette affaire. Comment une fête entre élèves de l’IPES d’Ath en Erasmus au Portugal a-t-elle pu déraper au point que le professeur qui les accompagnait aurait biflé un de ses élèves ?

Jonathan Fischbach - Administrateur-délégué de la plateforme pédagogique enseignons.be : "Chaque année, dans toutes les écoles - primaires, secondaires et les écoles supérieures - les étudiants partent en voyage scolaire, en Erasmus ou en sortie pédagogique. Il est tout à fait possible que lors de ces activités, de ces voyages, de ces sorties, il y ait des moments de détente, des moments où les élèves et les professeurs peuvent échanger une complicité qui se crée. Maintenant, il est certain qu'il est tout à fait inadmissible qu'un membre du corps professoral se retrouve dans une situation telle, sans doute parce qu'il avait bu, qu'il en vient à sortir son sexe pour gifler un de ses élèves. Maintenant, on ne sait pas, on n'était pas là, il n'y a pas encore eu de sanction et j'imagine que l'enquête du pouvoir organisateur ou de l'administration va se faire. Et s'il n'y a pas encore eu de plainte, sans doute que cela ne tardera pas car aux yeux du code pénal, il s'agit bien d'une infraction, on peut parler de viol ou d'attentat à la pudeur avec circonstance aggravante que la personne qui a commis cet acte avait autorité sur l'élève donc à mon avis ça ne va pas tarder. Maintenant, il y aura la plainte et la réaction de la justice et il y a le statut de l'enseignant qui s'impose à lui et qui précise - et ça pour tous les enseignants quel que soit le réseau - qu'en toute circonstance, les enseignants sont tenus à la plus stricte correction dans leur rapport de service que ce soit avec les parents, les élèves ou tout autre personne qu'ils sont amenés à fréquenter dans leur mission d'enseignement ou même en dehors de l'école puisqu'ils sont les ambassadeurs de leur établissement scolaire." 

L'enseignant doit être responsable et remplir sa mission jusqu'au bout

Jonathan Fischbach poursuit avec le fait que l'enseignant doit respecter ses obligations et ses devoirs que ce soit à l'école ou en dehors, lors d'un voyage scolaire : "Il ne faut pas que l'enseignant compromette l'image de sa fonction donc bien évidemment que si un enseignement encadre des élèves, il en est responsable et donc s'il boit et qu'il n'est plus à même de remplir sa mission correctement, il est automatiquement en défaut."

Interdire les sorties entre élèves et professeurs ne serait pas une solution d'après l'administrateur-délégué de la plateforme pédagogique enseignons.be : "On ne résout rien avec l'interdiction. Le cas dont vous parlez ici est un cas exceptionnel qui ne doit certainement pas jeter le discrédit sur le travail extraordinaire que font les enseignants et qui, en plus, assument très souvent ce travail de manière bénévole... Et dans 99,9% des cas, ça se passe très bien! Il ne suffit pas d'interdire mais il suffit d'éduquer, de rappeler les règles aux élèves et aux enseignants et enfin, de ne jamais perdre le contrôle. "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK