C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Covid : faut-il stopper tous les événements ?

Ces derniers jours, plusieurs marchés de Noël ont été annulés. Dans les éditions de Sudinfo, le gouverneur de la province de Hainaut déconseille la tenue de ces événements. À Namur, la Saint-Nicolas des étudiants est annulée également.

Face au Covid qui semble être devenu incontrôlable, faut-il stopper tous les événements ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© Roland Dumoulin

"Il y aura toujours un risque"

Mathieu, un auditeur de La Louvière, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Non, il ne faut rien stopper. Sinon, chaque année, on annulera tous les événements de fin d’année. Dans la région du Centre, certains villages ont déjà annulé leurs carnavals deux fois, ça pourrait se faire une troisième fois. C’est notre folklore qui va encore passer à la trappe. Il faut se rendre compte qu’il y aura toujours un risque."

4 images
© BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

"Il faut arrêter de nous mettre dans l’incertitude"

Depuis Hélécine, dans la province du Brabant wallon, Thierry nous partage son avis : "Si ça doit se faire, il faut annuler au plus vite. J’ai des stands prévus pour plusieurs marchés de Noël. On a fait des commandes pour les marchés de Noël, on a investi de l’argent qui a déjà été difficile à récupérer. Que ferons-nous des stocks si tout est annulé ? Avec toutes les mesures prises, un sens de circulation, la distanciation sociale, etc., c’est possible de maintenir. Il faut arrêter de nous mettre dans l’incertitude."

4 images
© Tous droits réservés

"Cet effet yoyo est fatigant"

Françoise de Bruxelles conclut le débat : "Il faut un coup de frein de quelques semaines et pour avoir une reprise en paix avec des gestes barrières, ventilation, masques, gel, etc. Cela rassurera la population car pour l’instant, cet effet yoyo est fatigant. On voit qu’il y a un relâchement, il faut nous permettre de vivre au moins à 80% de nos possibilités."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK