C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Coronavirus : maintiendrez-vous vos distances à Noël comme le recommande le Premier ministre ?

Manuel il faut ce qu'il faut pas facile mais nécessaire chacun dans son foyer
4 images
Manuel il faut ce qu'il faut pas facile mais nécessaire chacun dans son foyer - © Tous droits réservés

À propos des fêtes de Noël, Alexander De Croo, Premier ministre, s’est exprimé hier soir en Flandre. Il a expliqué que le virus serait encore là, que ce ne sera pas un Noël comme les autres années, que nous resterons dangereux les uns pour les autres et qu’il faudra donc logiquement maintenir les mesures de distanciation sociale. Il a ajouté qu’en ce qui le concerne, la réunion familiale se limitera à sa femme et ses enfants.

Maintenir les distances à Noël, vous le ferez ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

"Si on se relâche aux fêtes, il y aura une 3e vague à Carnaval !"

Manuel, un auditeur originaire de Liège, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je pense qu'on ne devrait pas se relâcher pour les fêtes de fin d'année sinon nous aurons une troisième vague à Carnaval ! Fêter Noël ou le Nouvel an avec les gens d'une même maison oui, mais convier des invités non ! D'ailleurs, pour ma part, je fêterai Noël qu'avec les personnes de mon foyer. Il faut ce qu'il faut et il faut savoir ce qu'on veut... Le confinement est la seule chose qui a fait reculer le virus donc si on déconfine pour faire la fête, il va revenir de plus belle ! Et je n'ai jamais dit que ce serait facile moralement mais je pense que tout est possible ! Quant aux personnes qui se retrouveront seules lors des fêtes de fin d'année, je peux paraître dur avec elles mais à nouveau, il faut savoir ce qu'on veut... C'est nécessaire pour la santé de tous !"

"Je suis d'accord avec cette mesure mais il y a une exception"

Du côté de Couvin, dans la province de Namur, Rudy témoigne: "Je suis d'accord avec cette mesure mais il y a une exception ; j'ai eu moi-même le Covid-19 en octobre, pour le moment je suis doté d'anticorps pour plusieurs mois comme m'a dit mon médecin. Mais par mesure de prudence, dix jours avant la Noël, je referai une prise de sang et si elle révèle que mes anticorps sont encore solides, je ne vois pas pourquoi - en plus de la souffrance d'avoir vécu un mois et demi dans une solitude totale - je me priverais de fêter Noël avec ma fille et mes petits-enfants étant donné que je ne présente plus de risque pour eux et inversement !"

Je fais confiance à la science donc je ferai un test et si mes anticorps ont fondu, je n'irai pas!  

Rudy pense que c'est une bonne solution pour tous ceux qui ne savent pas comment s'y prendre pour les fêtes : "Je fais confiance à la science donc je ferai un test et si mes anticorps ont fondu, je n'irai pas ! Mais s'ils sont là, je ne vois pas pourquoi je serais doublement puni ; en plus d'avoir eu le coronavirus, je serais privé du plaisir de revoir ma famille ! Et si tout le monde faisait pareil et faisait une prise de sang pour être sûr de son état, cela devrait aider à maîtriser la propagation du virus..."

"C'est peut -être la dernière fois que je les verrai..."

Enfin, direction Charleroi, où Annie conclut : "Je suis invitée chez mon petit-fils, j'ai la chance d'être arrière-arrière-grand-mère... C'est peut -être la dernière fois que je les verrai donc je participerai à cette fête une petite heure puis je rentrerai chez moi en taxi pour ne perturber personne mais oui, je serai là car c'est important la famille... Et bien sûr que j'arriverai à garder mes distances parce que je les aime vraiment [en pleurs], c'est beaucoup plus pénible pour mon petit-fils de ne pas pouvoir m'embrasser que pour moi, parce qu'il a besoin de ce contact... Bien qu'on se sonne régulièrement et qu'on se donne des nouvelles. [...] Les gens qui n'ont pas d'enfants petits-enfants ne peuvent pas comprendre ma position. Il suffit de prendre les précautions nécessaires : je mets mon masque, j'ouvre la fenêtre et je reste à distance..."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l'émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK