C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Coronavirus en Belgique : "Je ne pense vraiment pas que je mettrai ma fille à l'école lundi..." témoigne Dominique

Une élève de 13 ans a écrit à la ministre de l’Enseignement qu’elle souhaitait que l’école se fasse à distance même pour son année, car elle a peur de contaminer ses proches, c’est à lire dans les éditions de Sudpresse. Sa solution : des cours en distanciel pour tous les élèves, sauf ceux qui n’ont pas la possibilité de suivre les cours depuis chez eux, qui seraient alors en classe mais en très petit nombre.

La rentrée de lundi vous inquiète comme cette élève ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

4 images
Dominique ne mettra pas sa fille à l'école lundi © ISABEL INFANTES - AFP

"Je ne suis pas du tout sereine concernant cette rentrée..."

Dominique, une auditrice originaire de Mons, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Je ne suis pas du tout sereine concernant cette rentrée... Ma fille a 9 ans et je ne crois pas que je la mettrai à l'école lundi ! On nous mène en bateau depuis le début, les enfants sont porteurs et je pense que ce sont eux qui le transmettent le plus... C'est vraiment mettre tout le monde en danger et s'assurer une troisième vague ce retour à l'école ! Depuis le mois de mars, je mets le masque, nous n'allons plus chez les grands-parents et mon compagnon travaille et ici, on devrait mettre les enfants à l'école où ils sont très nombreux et sans aération ?! Je ne comprends pas !"

Le risque est trop élevé, je ne pense vraiment pas que je mettrai ma fille à l'école lundi...

Dominique poursuit en évoquant l'état d'esprit de sa fille : "Elle a peur de retourner à l'école et d'être en contact avec des élèves qui seraient positifs mais asymptomatiques et donc qui ne le sauraient pas. Maintenant, l'envie de retourner à l'école est là, c'est normal qu'elle en ait envie. En plus de ça, ma fille n'a jamais eu de problème à suivre ses cours à distance donc elle pourrait continuer à suivre ses cours à la maison. Le risque est trop élevé pour y retourner, je ne pense vraiment pas que je mettrai ma fille à l'école lundi... L'école est importante pour les enfants mais on ne peut pas s'y protéger assez."

4 images
Dominique ne mettra pas sa fille à l'école lundi © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

"Je suis instituteur et j'ai très peur de la rentrée"

Direction Fontaine-l'Évêque, en province de Hainaut, où Alain, instituteur, est également angoissé à l'idée de cette reprise scolaire : "J'ai 53 ans, je suis instituteur en sixième primaire et j'ai très peur de la rentrée parce qu'en primaire, les enfants sont environ 25 par classe, côte à côte et ce, sans masque ! Nous, instituteurs, portons le masque mais les enfants sont parmi nous sans aucune protection ! La France a demandé aux enfants de plus de 6 ans de porter un masque, je pense que c'est une bonne mesure ! Les enseignants sont des gens de terrain, on ne leur demande pas assez leur avis alors que nous sommes confrontés à ça quotidiennement !"

Rentrer lundi, c'est nous mettre une épée de Damoclès au-dessus de la tête!

Alain poursuit sur sa lancée : "Une vie est bien plus importante et ce, malgré les rôles social et éducatif de l'école. Je pense que les parents peuvent aussi gérer le social, il ne faut pas tout remettre sur le dos de l'école. Rentrer lundi, c'est mettre une épée de Damoclès au-dessus de notre tête ! J'aurais préféré attendre 15 jours de plus, que les chiffres baissent ou alors faire comme en France et imposer le masque à l'école dès 6 ans. Personnellement, j'ai une classe de 20 élèves et je ne suis pas sûr qu'ils seront tous là lundi mais moi, malgré la crainte, je serai bel et bien présent..."

4 images
Dominique ne mettra pas sa fille à l'école lundi © nurulanga - Getty Images

"Il faut juste apprendre aux enfants à prendre leurs précautions"

Enfin, du côté de Liège, Pamela témoigne d'un avis opposé aux deux auditeurs précédents : "Ma fille a 12 ans, elle est en deuxième secondaire et je trouve que les écoles prennent toutes les précautions qu'il faut ! En plus, l'école à distance ne convient pas à ma fille; sur ordinateur, elle ne gère pas bien ses devoirs et son travail. Le contact avec le professeur est primordial. Après, je comprends l'avis de Dominique, mon mari est également un personne à risque mais je pense qu'il faut juste apprendre aux enfants à prendre leurs précautions. Il faut habituer nos enfants à une certaine routine car nous allons vivre avec ce virus longtemps encore et on ne peut pas ne plus les mettre à l'école, ce n'est pas possible d'apprendre aussi bien à distance et puis, ils ont besoin d'un contact social. Ma fille sait qu'elle n'est pas à l'abri mais elle veut continuer à avancer en s'adaptant à ce nouveau quotidien..."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l'émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK