C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Compteur électrique intelligent : une crainte pour les électro hyper sensibles...

Après l’annonce de l’installation en Wallonie de nouveaux compteurs électriques intelligents qui échangeront des informations plus de 10 000x par jour, les électrosensibles qui ne supportent pas les ondes sont inquiets. Seront-ils obligés de déménager loin de ces dispositifs pour vivre tranquillement ou pourront-ils garder leur ancien compteur ?

Que ce soit les ondes émises par un GSM, une micro-onde, un écran led ou un réseau wifi, les électrosensibles, qui représentent 1 à 3% de la population belge, n’en supportent aucune. Ils ont un mode de vie loin des ondes pour éviter des maux de tête, nausées ou acouphènes. Aujourd’hui, ils sont inquiets, devront-il obligatoirement être équipés à terme du nouveau compteur électrique intelligent qui envoie des ondes et les poussera donc à déménager dans un endroit sans ce dispositif ou pourront-ils garder leur ancien compteur ?

Luc Charles, 62 ans, est originaire de Ohay (région namuroise). Depuis l'an 2000, il souffre d’hyperélectrosensibilité sévère. Il est d'ailleurs membre de l’AREHS (Association pour la Reconnaissance de l’ÉlectroHyperSensibilité) et espère que cette pathologie, difficile à vivre au quotidien, sera prochainement reconnue : " Les premiers symptômes, ce sont les maux de tête qui vont s'intensifier après quelques minutes. Ensuite, tout ce qui est possible tels que des vertiges, des nausées. Et puis, au fur et à mesure du temps, vous avez une perte d'énergie, vous avez des problèmes dermatologiques, des problèmes d'hyperacousie. Et depuis 2015, suite au passage au 4G, l'intensification des connexions, le developpement des smartphone, le réseau wifi dans les restaurants et les centres-villes, les troubles cognitifs apparaissent. "

Afin d'éviter de telles souffrances, Luc Charles doit prendre ses précautions : "Je sors oui mais protégé... Dans les lieux très radio pollués ou lorsque je dois prendre les transports en commun, je me protège avec des vêtements anti-ondes comme une casquette ou un foulard par exemple." Quant à la télévision, il doit la regarder au travers d'une vitre "car même si je suis  à distance respectable d'une télévision, en fonction des émissions d'ondes, c'est intenable..."

Il en va sans dire que l'installation d'un compteur électrique intelligent serait une très mauvaise chose pour cet electro hyper sensible : "Ce serait l'obstacle ultime, ça deviendrai invivable car il y aurait ces impulsions 10.000 fois par jour, et de jour comme de nuit ! Et ça voudrait dire aussi que toute autre installation électrique va rayonner à 2m50 dans toutes les pièces car c'est de l'électricité sale et que les cables sont non blindés." Mais Luc Charles ne sait pas encore s'il va devoir l'installer : "Je n'ai pas encore posé la question mais je sais qu'aux États-Unis, dans certains états, on donne le choix aux citoyens."

Pour le moment, cette proposition de résolution fait donc l'objet d'un débat au Sénat. Affaire à suivre...