C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 11:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Mariés au premier regard : comment se fait-il que des candidats attendent toujours leur divorce ?

Comment se fait-il qu’un an après leur mariage raté dans l’émission mariés au premier regard des candidats attendent toujours leur divorce ?

Dans le Ciné Télé Revue de cette semaine des anciens candidats de l’émission Mariés au premier regard diffusée sur RTL TVI expliquent en avoir sérieusement marre d’attendre leur divorce après le mariage raté dans l’émission dont le concept est d’être marié officiellement avant même de se rencontrer. Comment se fait-il qu’un an après leur mariage raté dans l’émission mariés au premier regard des candidats attendent toujours leur divorce ?

Jordan Lucas, un des participants à l'émission " Mariés au premier regard " est actuellement en procédure de divorce : "Je me suis marié le 8 juin 2017. 1 an plus tard je ne suis toujours pas divorcé. On a été mis au courant par la production, elle nous a dit que le divorce pouvait prendre 3 mois comme un an. Ensuite on a été voir le notaire parce que tout est fait devant lui. Aujourd’hui, on n’a pas plus de nouvelles. La seule nouvelle qu’on a eu c’est que la procédure a été stoppée à cause d’un ministre. Ça a dû passer au gouvernement mais pour le moment on n’a pas plus d’information. "

Une situation pesante pour tout le monde

Cette situation pèse aussi sur d'autres candidats de l'émission. " On ne rigole pas avec un mariage. Que ce soit dans une relation de mariage privé comme une relation de mariage à la télévision, ça reste un mariage. Dès le moment où l'on entame une procédure de divorce, je ne vois pas pourquoi ça doit prendre plus de temps qu’un divorce normal. "

Jordan Lucas ne demande qu'une chose, que la procédure s'accélère : " Je n’ai plus envie d’être liée à une personne avec qui je n’ai plus de contact. Être liée à une personne de cette façon-là, c’est un peu embarrassant. Je n’en veux pas encore à la production parce que la procédure a été entamée au mois d’août et que le délai d'un an n'est pas encore passé."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK