C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Colette, à propos d’un boucher qui expose ses carcasses : "C’est honteux et scandaleux"

Un boucher expose ses carcasses en vitrine à Bruxelles, ça dérange des passants. À Ixelles, un boucher a depuis des années décidé de rendre visibles depuis la rue les carcasses d’animaux qui sont pendues aux crochets d’une chambre froide vitrée. Dans La Capitale de ce matin, un riverain estime qu’il ne faut plus accepter ce genre de chose parce que ce sont des animaux qui ont vécu dans des conditions horribles et qui finissent pendus à la vue de tous. Une végétarienne explique que ça la rend malade et qu’elle doit même changer de trottoir.

La vue d’une carcasse chez un boucher vous gêne ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© Image Source – Getty Images

"C’est de la barbarie"

Colette, une auditrice originaire de Montignies-sur-Sambre, dans la province de Hainaut, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Les carcasses en vitrine me gênent, je trouve ça c’est honteux et scandaleux. Comme si leurs conditions en abattoir n’étaient pas suffisantes, il faut encore les exposer. Pourquoi vouloir exposer des animaux morts ? Je mange de la viande à contrecœur pour des raisons de santé et quand j’en mange, je ne veux surtout pas penser à ces animaux. S’il y a des découpes, cela doit se faire à l’arrière de la boucherie. Voir des morceaux de viande ne me dérange pas, mais je ne veux pas qu’on expose des carcasses, c’est de la barbarie."

4 images
© Hispanolistic – getty Images

"Les carcasses permettent de conscientiser"

À Aubange, dans la province de Luxembourg, Françoise n’est pas du même avis : "Je suis végétarienne mais ça ne me dérange pas car au moment d’être exposé en vitrine, l’animal est mort, c’est déjà trop tard. Il faut se rendre compte que ces carcasses viennent d’un animal. Souvent, les personnes qui mangent de la viande voient uniquement leur assiette mais ne voient pas ce qu’il y avait avant. Les carcasses permettent de conscientiser. De tout temps, les hommes ont tué les animaux pour se nourrir, ce qui est barbare c’est la façon de les élever pour ensuite les tuer."

4 images
© Juanmonino – Getty Images

"Un gage de qualité"

Tim conclut le débat depuis Mons : "Pour moi, exposer les carcasses est un gage de qualité. On voit la viande, on sait d’où elle vient et ça prouve qu'elle n'arrive pas en boucherie déjà toute découpée, que ce n’est pas industriel. Il faut arrêter de vouloir tout cacher. C’est rare, mais il faut laisser les carcasses en vitrine. "

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK