C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Christiane : " Le professeur est passé et clap ! une petite tape sur les fesses. Il faut passer à autre chose "

Un professeur de gym à Malines a mis la main aux fesses d’une étudiante de 17 ans durant un cours.  L’élève est choquée et ne veut plus assister aux cours de ce prof. De son côté, la direction de l’école tente d’arrondir les angles : " Ce professeur n’a pas non plus commis un délit punissable comme un viol ". Vous validez la réaction de l’école ?

C’est dans une école secondaire de Malines qu’en plein cours de gym, une élève de 17 ans se penche sur une table de ping-pong pour attraper la balle. Son professeur explique alors qu’il n’a pas pu se retenir, ça a été plus fort que lui, il lui a mis une main aux fesses. L’élève et ses camarades sont choqués, ne veulent plus assister à ses cours. C’est alors que le directeur intervient et explique qu’il ne pense pas qu’une sanction disciplinaire soit nécessaire dans ce cas ; " Ce professeur n’a pas non plus commis un délit punissable comme un viol ". Est-ce que vous validez la réaction de l’école ?

Christiane de Liège soutient la décision de cette école : " Je comprends la réaction de l’école parce qu’il est fort possible que le professeur soit passé et clap ! une petite tape sur les fesses. Je trouve qu’on vit, maintenant, dans un monde atroce où on ne parle que de viol, d’attouchements… Même un papa et un grand-père n’osent plus poser un geste de gentillesse ou de sympathie vis-à-vis de ses petits-enfants. On est regardé de travers, on est jugé… "

Le geste du professeur d’éducation physique interpelle un peu Christiane mais " je ne le vois pas dans le sens de la pédophilie. Il faut passer à autre chose ! "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK