C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

CGSP Police : "Un policier devrait s'entraîner à tirer chaque mois!"

À Charleroi, cela fera bientôt six mois que les policiers ne peuvent plus s’entraîner au tir. Ils continueront à utiliser leur arme même si le règlement officiel interdit le port d’arme sans entraînement durant 6 mois. Sans entraînement au tir, un policier peut-il garder son arme ?

Parce que le stand de tir ne répond pas à certaines normes de sécurité, voilà maintenant presque six mois que les policiers de Charleroi ne peuvent plus s’entraîner, c’est à lire dans La Nouvelle Gazette ce matin. Six mois sans entraînement, cela signifie qu’ils ne peuvent, selon le règlement, plus porter d’arme… Et pourtant, un permanent syndical explique que bien évidemment les policiers ne vont pas arrêter de patrouiller avec des armes. Sans entraînement au tir, un policier peut-il garder son arme ?

Patrick François - Permanent syndical CGSP pour la Police : "C'est une situation assez récurrente en Belgique, il n'y a pas suffisamment de stand de tir à disposition des policiers. D'ailleurs, il y a des projets pour en construire au niveau fédéral mais au niveau local, par contre, c'est un peu plus floue. Mais à l'heure actuelle, six mois sans tirer pour Charleroi, ça doit être la seule ville concernée par une telle durée."

Des entraînements mensuels

Même si la circulaire interdirait le port d'arme si le policier ne s'est pas entraîné dans les six mois antérieurs, le policier carolo gardera son arme car comme nous l'explique le syndicaliste : "Si la théorie voudrait avoir la prudence au niveau de l'arme, en pratique il y a 960 policiers à Charleroi donc c'est quelque chose d'impensable et impossible de leur enlever leur arme puisque alors vous allez mettre en péril le principe de base de la continuité du service public puisqu'ils ne pourront plus aller sur le chemin et ce principe-là est supérieur à la circulaire à mon avis. 

Enfin selon Patrick François, cette circulaire devrait être revue afin que les policiers aient l'obligation de s'entraîner de façon mensuelle : "Le règlement n'est pas obsolète, on devrait même aller s'entraîner beaucoup plus soit tous les mois. Il n'y a pas de danger imminent car il y a un entraînement passé que les policiers n'oublient pas mais effectivement, ça ne doit pas perdurer. Maintenant, on a trouvé une solution, j'ai pris contact avec la Ville et les policiers vont aller tirer à Marche-en-Famenne donc la situation devrait tout doucement se régulariser. En ce qui concerne le stand de tir, on est en zone de prudence avec les marchés publics, ils attendent les élections pour lancer les marchés et le mettre aux normes. Donc on espère que la situation va se stabiliser dans les mois qui suivent."

Affaire à suivre donc...

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK