C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

"Certains enfants manquent d'affection de la part de leurs parents...", réaction entendue ce matin dans l'émission

Irene
Irene - © Tous droits réservés

Invité à commenter les faits de pédophilie au sein de l’Église, l’abbé de la Morandais a tenu les propos suivants : " On a toujours l’impression que c’est un viol mais au départ, je ne crois pas. Un enfant cherche spontanément de la tendresse d’un homme ou d’une femme. Ce sont souvent des gamins en frustration de tendresse ". Que lui répondez-vous ?

Invité sur le plateau de la chaîne d’information LCI en France, l’abbé de la Morandais, un homme de 84 ans, s’est exprimé sur les faits de pédophilie au sein de l’Église après la démission remise par le cardinal Barbarin, depuis refusée par le pape, alors qu’il a été condamné dans un premier jugement pour ne pas avoir dénoncé des abus sexuels dans son diocèse. L’abbé de la Morandais a tenu les propos suivants : " On a toujours l’impression que c’est un viol mais au départ, je ne crois pas. Un enfant cherche spontanément de la tendresse d’un homme ou d’une femme. Ce sont souvent des gamins en frustration de tendresse. Vous avez tous observé qu’un gamin vient et qu’il vous embrasse sur la bouche. " Que lui répondez-vous ?

Une auditrice a souhaité intervenir sous couvert de l'anonymat : "Je ne suis pas directement d'accord avec lui mais certains enfants manquent d'affection de la part de leurs parents, de leur famille et de leur entourage. Mais je ne comprends pas pourquoi on attaque l'Église catholique alors que ça existe dans toutes les religions mais là, tout le monde se tait! Donc pourquoi toujours parler sur les catholiques ?! Un enfant c'est quelqu'un de très sensible et dès qu'il se sent compris et qu'il reçoit de l'affection, il ne sait pas ce qui est bon et mauvais et c'est ça le problème! Ce prêtre doit comprendre que c'est un enfant et donc un sujet sensible et il se fait avoir et se laisse prendre ! Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'abbé, c'est au prêtre à prendre ses responsabilités et dire à l'enfant que ça ne se fait pas ! Ça va dans les deux sens : il faut voir ce que l'abbé cherche et ce que l'enfant demande."

"Cet homme est tout à fait abjecte !"

Deux autres auditeurs sont intervenus à ce sujet comme Vincent depuis Colfontaine : "Cet homme est tout à fait abjecte et n'est pas un homme d'Église ! Le christianisme est suffisamment attaqué que pour en rajouter une couche avec de tels propos ! Il devrait y avoir des sanctions même s'il est connu car ses paroles et son comportement sont intenables ! C'est criminel d'avoir un tel comportement ! C'est encore plus grave car il s'agit de quelqu'un qui a une responsabilité ; des enfants font confiance à ce type, c'est incompréhensible ! Et en plus, il n'y a jamais eu de sanctions et il n'y en a jamais qui sont prises car personne au Vatican ne dénonce ce genre d'attitude et de paroles et je trouve ça tout simplement abject !"

À Gerpinnes, Marie, elle, pense "qu'il lui faut un antibiotique très fort pour guérir son mental parce il y a un gros problème !" Elle nous raconte ensuite son expérience : "J'avais 12 ans et un curé m'a caressée les cuisses et j'ai eu le réflexe de partir pour éviter de me faire violer... Je lui ai dit que j'allais chercher du pain pour ma maman et il m'a même dit "Si vous n'en trouvez pas, revenez, je vous y conduirai !" Un malade ! Je ne suis jamais revenue!" Elle condamne fermement le comportement de cet abbé et conclut : "Quand on fait confiance à un curé, c'est parce qu'on a une conscience envers eux parce qu'ils représentent Dieu pour nous ! C'est l'adulte qui doit faire comprendre à l'enfant, s'il ne lui dit pas, c'est qu'il pense à autre chose ! L'enfant, même s'il veut de la tendresse, il a confiance et ne demande pas d'attouchements !"

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook : "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK