C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Carine de Ellezelles : "En Roumanie, c'est l'horreur pour les chiens errants... Il faut les sauver!"

 Carine: "horrible sur palce faut les sauevr"
4 images
Carine: "horrible sur palce faut les sauevr" - © Tous droits réservés

Vétérinaires et associations sont en désaccord à propos de l’importation de chiens étrangers sur le territoire belge. Les associations veulent sauver des chiens roumains qui, trop nombreux là-bas, sont parfois abattus en pleine rue par la police alors que les vétérinaires expliquent aujourd’hui, dans les colonnes de Sudpresse, que nos refuges sont déjà saturés en Belgique. Les associations justifient également l’importation par le manque de production de chiens chez nous.

Faut-il limiter l’arrivée de chiens de l’étranger au risque de les laisser mourir chez eux ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

"Sur place, c'est une atrocité..."

Carine, une auditrice originaire de Ellezelles, en province de Hainaut, travaille pour une association qui importe des chiens depuis la Roumanie. Elle a tenu à témoigner à ce sujet sur notre antenne : "Il faut limiter l'importation des chiots à vendre mais ne pas limiter les sauvetages ! Sur place, c'est une atrocité... Je fais partie d'une association, je me suis rendue deux fois en Roumanie et ce qu'on y voit, c'est l'horreur... Dans les lacs, on retrouve des sacs de chantier dans lesquels des chiens ont été noyés et lestés, on y voit des chiens avec le museau coupé, on a eu des contacts avec des employés roumains qui travaillent dans les fourrières municipales et on y laisse crever les chiens ! Ils n'ont rien à boire, rien à manger, ils se battent entre eux, ils sont mélangés et au bout des 14 jours légaux, on rentre dedans et on massacre tout..."

La seule solution est de sauver ces chiens que ce soit en les important en Belgique ou ailleurs!

D'après Carine, il n'y a pas d'autres solutions que de les importer : "La seule solution est de sauver ces chiens en les important, que ce soit en Belgique ou ailleurs. Le gouvernement roumain a mis en place cette loi du massacre. Nous tentons d'aider, de stériliser les chiens mais rien n'y fait... En Roumanie, il y a des citoyens qui sont payés environ 50€ par chien pour en attraper dans la rue,  et certains poussent le vice en volant des chiens chez des propriétaires! On n'a pas le choix, il n'y a pas de frontières pour ces chiens-là, il faut leur venir en aide!"

"J'ai adopté un chien errant de Roumanie"

Du côté de Tubize, dans le Brabant wallon, Sarah est propriétaire d'un chien errant importé en Belgique depuis la Roumanie : "Ma première démarche a été de passer par un refuge en Belgique, je n'avais pas de critère hormis un chien de petite taille qui s'entendrait avec mes chats... Et même aucun critère concernant l'âge ni la race, j'aurais pris le plus vieux, le plus moche, peu importe ! Mais je ne recevais pas de réponses adéquates à mes questions et les refuges auxquels je me suis adressée ne m'ont pas répondu favorablement. Donc je me suis tournée vers des sites internet et je suis tombée là-dessus par hasard."  

Les animaux ne connaissent pas la notion de frontières

Sarah recommande ce genre de sauvetage : "J'ai donc pris contact avec une dame qui s'occupe du rapatriement de ces chiens, elle a pris du temps pour me répondre et ça s'est fait dans le respect, on a eu une visite à la maison et elle m'a mise en confiance. Je ne sais pas si tous les vétérinaires pensent de la même façon mais celle qui s'occupe de mon chien est tout à fait pour ce genre d'importation et de sauvetage. Les animaux ne connaissent pas la notion de frontières et il faut être conscient de la manière dont les chiens sont traités là-bas donc il faut comprendre les personnes qui sont sensibles à la cause et qui ont envie de mettre la main à la pâte..."

"Il ne faut pas les sauver en les important chez nous"

Enfin, direction Oupeye, en province de Liège, où Jean-Marc n'est pas du même avis que nos deux auditrices précédentes : "Il ne faut pas les sauver en les important chez nous! Ici, on sensibilise les propriétaires pendant l'été pour éviter un trop grand nombre d'abandons et nos refuges réclament de l'aide et des subsides... Et je pense qu'à un moment donné, il faut dire stop! Au vu de la saturation dans nos refuges, je rejoins tout à fait l'avis des vétérinaires qui sont contre cette importation de chiens en Belgique."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et la Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK