C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Blokker : la direction a regardé passivement la concurrence

Blokker va fermer 69 magasins dont 25 en Wallonie. 302 jobs perdus. Pourquoi a-t-on l’impression que la direction a laissé mourir le truc ? On ne s’est pas méfié d’Action, ils n’ont pas investi dans l’e-commerce, ils n’ont pas changé l’assortiment…

Blokker est présent en Belgique depuis 1977. Le chiffre d’affaire de la société néerlandaise a baissé de 20% ces 5 dernières années. Aux Pays-Bas, les magasins ont été transformés et l’assortiment a été réorienté vers les arts de la table.

Du côté de la CGSLB, le syndicat libéral, on estime que la direction de Blokker a tardé à prendre des mesures pour contrer la concurrence en ligne et la concurrence de magasins tels que Action, Hema ou encore Carrefour et Lidl. "L’enseigne est présente en Belgique depuis 40 ans et a vu arriver ses concurrents, mais est restée dans une attitude passive" selon Vicky Hendrick, secrétaire permanente CGSLB.

Deux directions chez Blokker

Anne-Marie Dierckx, secrétaire permanente CNE, ne s’attendait pas à une décision d’une telle ampleur, même si des mesures étaient attendues pour le premier trimestre de 2017. Pourtant, fin de l’année, un masterplan avait été mis en place pour prévoir notamment des relookings des magasins. "Ces relookings ont porté leurs fruits, mais c'est arrivé trop tard" annonce Anne-Marie Dierckx. 

Le vrai problème selon Anne-Marie Dierckx, c'est que la direction précédente n'a pas entendu leurs alertes. "On tire la sonnette d'alarme depuis des années concernant la concurrence des magasins low-cost, mais la direction ne nous a pas écoutés". 

Aujourd'hui, la nouvelle direction annonce que si aucune mesure n'est prise, l'enseigne sera en déficit de 25 millions d'euros. Elle a donc défini trois catégories de magasins. D'abord, les magasins qui ont bénéficié d'un relooking et qui font des bénéfices. Ensuite, les magasins qui sont en déficit, mais qui ont un potentiel d'avenir. Et finalement, les 69 magasins qui n'ont plus de potentiel d'avenir. 

Procédure Renault

Finalement, concernant les travailleurs : la procédure Renault est lancée. 4 dates ont déjà été fixées pour la phase d’information : elles auront lieu les mardi 14 et 21 février et les 7 et 20 mars. Dès aujourd’hui, des sessions d’information seront données aux travailleurs par la direction.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK