C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Anne-Marie de Comblain-au-Pont : "Ces cours placent les élèves sur un pied d'égalité !"

Selon le projet de référentiel du tronc commun jusqu’à 15 ans, il est prévu qu’en fin de 3è secondaire, les élèves sachent reconnaître et utiliser un grille-pain, un presse-purée et un mixeur ainsi qu’une serpillière, un seau, une raclette. C’est à l’école d’apprendre ça ?

Afin de mettre en place le tronc commun pour tous les élèves jusqu’à 15 ans, les référentiels reprenant les compétences qui doivent être acquises par les élèves sont actuellement réécrits. Dans les éditions de Sudpresse, on apprend ce matin qu’un cours de cuisine devrait être dispensé. Les élèves devront en fin d’année y avoir appris à différencier et utiliser différents appareils comme un presse-purée, un mixeur ou un grille-pain. Ils devront aussi être capables de manipuler serpillière, seau et raclette pour arriver à nettoyer le sol. Le but de ce tronc commun est d’arriver à mieux orienter un élève pour la suite de son parcours scolaire et professionnel. Est-ce à l’école d’apprendre à nettoyer le sol et utiliser un grille-pain ?

Anne-Marie, une auditrice de Comblain-au-Pont est intervenue sur notre antenne : "Moi, j'ai appris tout ça à l'école, en 1ere, 2ème et 3ème secondaire. J'ai 54 ans et à l'époque, nous avions des cours de cuisine et d'entretien et ça pour toute section confondue. Et je trouve que c'est l'endroit où les garçons et les filles peuvent être mis sur un même pied d'égalité et dépasser le cap de "c'est tout le temps la femme qui nettoie". Je pense aussi qu'en apprenant, les enfants se rendent compte de ce que c'est le nettoyage et qu'ils vont justement respecter le travail qui est fait par d'autres. Ce n'est peut-être pas le bon moment mais pourquoi pas envisager une heure de pratique par semaine... Vous savez c'était gai d'apprendre à cuisiner à l'école et de partager le repas après tous ensemble."

"Ces cours ménagers sont très importants autant pour un garçon que pour une fille"

Christine, originaire de Somain dans le nord de la France, partage l'avis d'Anne-Marie : "Les deux débatteurs sur le plateau en ont bien ri mais moi ça m'a fait rire jaune! Actuellement, beaucoup de femmes ne savent même pas cuisiner ! On achète des plats préparés, des surgelés, leurs enfants ne voient que ça sans oublier tous les additifs qu'il y a dedans. Donc oui, ces cours ménagers sont très importants autant pour un garçon que pour une fille. J'ai moi-même un garçon et une fille qui ont 40 ans et ils savent tous les deux tenir un ménage, aussi bien cuisiner que nettoyer, c'est moi qui leur ai appris. Mais toutes les mamans ne peuvent pas l'apprendre à leurs enfants puisqu'elles ne le savent pas toujours elles-mêmes. Ces cours seraient nécessaires : des cours de repassage, d'entretien et de cuisine."

"J'ai lu l'article à ma fille ce matin et elle en a ri !"

Enfin Valérie de Schaerbeek a une fille de 13 ans et n'est pas du tout pour ces différents cours : "J'ai lu l'article à ma fille ce matin et elle en a ri ! Elle estime que ce n'est pas à l'école qu'on apprend ça, moi je n'ai pas attendu que l'école le lui apprenne d'ailleurs ! J'estime que ce n'est pas le rôle de l'enseignement mais c'est aux parents à apprendre à nettoyer et à faire à manger. Ils n'utilisent pas leurs pouces que pour leur GSM, ce n'est pas vrai ça !"

 

Nous vous invitions à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK