C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

77% des Belges sont prêts à se faire vacciner

temporary-20210112104436
4 images
temporary-20210112104436 - © Tous droits réservés

77% des Belges sont prêts à se faire vacciner, c’est ce que révèle un sondage réalisé par les universités de Gand, Louvain et Bruxelles. Une personne sur dix est totalement réticente et 13% des sondés hésitent. C’est dans la tranche d’âge 25-50 ans que l’on retrouve les moins motivés. Les chercheurs proposent qu’après le personnel soignant et les plus de 65 ans, ce soient les personnes qui en ont envie qui soient les premiers vaccinés.


Après les prioritaires, comment définir qui peut avoir le vaccin en premier ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".
Voici quelques moments forts de l’émission…

"Je suis en pleine dépression à cause de cette situation"

Jimmy, un auditeur originaire de Wavre dans le Brabant Wallon, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je suis coiffeur indépendant, je travaille seul et j’estime que les métiers de contacts devraient être vacciné en priorité."

Je trouve qu'on aurait dû faire partie de la première phase de vaccination au même titre que le personnel soignant

Il est urgent de recommencer l’activité au plus vite car je suis en pleine dépression à cause de cette situation. Je n’arrive plus à gérer moralement. Je n’ai aucune perspective et j'ai peur d’être contaminé."

"la solution est de se faire vacciner"

Jacques vient de Zele dans la province de Hainaut est mitigé : "J’ai 70 ans et de mon temps, au service militaire, on se faisait vacciner dès qu'on entrait à l'armée. On n'avait rien à dire. Je ne dis pas que le vaccin doit être obligatoire, mais à cette époque, on ne nous demandait pas notre avis. Je pense néanmoins que la solution est de se faire vacciner pour diminuer la propagation du virus. Au début, tout mon entourage était contre le vaccin, mais maintenant ils veulent se faire vacciner au plus vite. Je pense qu’ils changent d’avis car ils ont peur, peur d’être contaminé."

"Une simple grippe peut m’être fatale"

Enfin, Nathanaël vient de Schaerbeek et fait partie des 77% des Belges à vouloir se faire vacciner : "Je souffre d’une maladie orpheline et je pense que nous sommes encore les grands oubliés de l’État belge. Je dois faire des prises de sang et des soins en hôpital toutes les semaines et je pars chaque fois avec la peur au ventre. À cause de ma maladie, une simple grippe peut m’être fatale. Après la première vague de vaccination, je pense que les personnes malades devraient être prises en considération, tout comme les restaurateurs et les personnes qui travaillent dans des commerces non-essentiels."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK