C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

15 jours de congé de paternité : est-ce trop pour un prof ?

Un enseignant ne pourra pas profiter des 15 jours de congé de paternité auxquels ont droit les jeunes papas depuis le 1er janvier, car la nouvelle loi ne s’applique pas encore aux travailleurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il s’en étonne aujourd’hui dans La DH, il ne comprend pas pourquoi il aura droit à un tiers de congé en moins que les autres. Le porte-parole de la ministre de l’Enseignement précise qu’un groupe de travail se penche sur le dossier mais qu’il faut tenir compte des difficultés organisationnelles en termes d’absence et de remplacement dans les écoles, " ça ne se fait pas en un jour ".

15 jours de congé de paternité, c’est trop pour un prof ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
15 jours de congé de paternité : est-ce trop pour un prof ? © Kymberlie Dozois Photography – Getty Images/Image Source

"Prendre ses congés de paternité pendant les congés scolaires"

Françoise, une auditrice originaire d’Etterbeek, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Je ne dirais pas qu’un enseignant a trop de jours de congé car souvent, pendant les vacances scolaires, ils travaillent leurs cours. Néanmoins, je comprends que l’organisation des remplacements est très difficile. On pourrait suggérer l’idée que les enseignants prennent en priorité leurs congés de paternité pendant les congés scolaires. Pour un travailleur, les congés de paternité peuvent être pris dans les 4 mois après la naissance du bébé. Les enseignants ont droit à leurs 15 jours, mais alors il faut les prendre en priorité pendant les vacances scolaires et les rémunérer comme étant un congé de paternité."

4 images
15 jours de congé de paternité : est-ce trop pour un prof ? © LumiNola – Getty Images

"Pour 15 jours, on pourrait trouver un remplaçant"

Bastien de Jahlay, dans la province de Liège, est enseignant et vient d’être papa : "Fin janvier, j’ai eu droit à 10 jours de congé de paternité alors qu’on en annonçait 15. En fait, le secrétariat s’est vite rendu compte que la circulaire n’était pas encore sortie et on a donc diminué mon congé de paternité à 10 jours. C’est difficile de remplacer un enseignant pour 10 jours ouvrables. Et pour moins de 10 jours ouvrables, on ne peut pas faire de remplacement car c’est un secteur en pénurie et personne ne veut travailler si peu de temps dans une école. Cependant pour 15 jours, je pense qu’on aurait pu trouver un remplaçant. On aime bien casser du sucre sur le dos des enseignants, mais ils n’ont qu’à venir faire notre métier. Nos salaires sont aussi calculés sur nos jours de congé."

4 images
15 jours de congé de paternité : est-ce trop pour un prof ? © South_agency – Getty Images

"C’est une mesure discriminante"

Enfin, Jérémy, à Marche-en-Famenne, conclut le débat : "Je suis également enseignant et je trouve que c’est une mesure discriminante ! Nous avons droit à ce congé, nous ne sommes pas des sous-citoyens. Je ne comprends pas pourquoi ils devraient travailler sachant qu’on saurait facilement remplacer un enseignant pour 15 jours, et que ce serait même plus facile à trouver que pour 10 jours."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK