BXXL

Plus d'infos

Elles transforment le plastique en lampes

Elles transforment le plastique en lampes
Elles transforment le plastique en lampes - © Tous droits réservés

Sophie Boucquey et Soetkin Hoessen réfléchissaient à une manière de s'engager pour l'environnement un soir dans un bar quand elles ont eu l"idée de recycler du plastique souple en lampe design.

A l'origine, ni Sophie, ni Soetkin ne sont designers de formation. L'une est linguiste et l'autre historienne. Le métier de designer de lampes écologiques elles l'ont appris sur le tas.

Le but de Plastivor est de recycler ce qui jusqu'à présent n'était pas recyclé mais brûlé: le plastique souple. En plus d'être très polluant pour la planète Sophie et Soetkin veulent démontrer que le plastique peut être utile: "On peut réaliser de belles choses avec ces " ordures ". Pour nous, les déchets plastiques représentent un matériau précieux", explique Sophie. Elles récupèrent dans les magasins de prêt-à-porter de Bruxelles les plastiques qui emballent les vêtements pour les transformer en lampes design. 

Pour faire une lampe, il faut un grand sac d'emballages en plastique. C'est volumineux, mais ça ne pèse pas lourd, cela représente environ 800 grammes de plastique souple. Il faudra débourser une trentaine d'euros pour s'en offrir une, Sophie et Soetkin ont envie que leur lampes design soient accessibles à tout le monde.

Mais pour se lancer dans une telle entreprise il faut d'abord investir dans des machines qui coûtent... très chères! Plastivor lance donc à partir d'aujourd'hui un growfunding dans l'espoir de récolter 8000€. Si vous voulez les aider à concrétiser ce beau projet, c'est par ici que ça se passe!

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK