Bruxelles Matin

Plus d'infos

Une bell(g)e histoire qui nous emmène au Mexique!

Une bell(g)e histoire qui nous emmène au Mexique!
Une bell(g)e histoire qui nous emmène au Mexique! - © Tous droits réservés

Retour sur les "Influencer Awards" avec un jeune Bruxellois.

Le weekend des 5 et 6 octobre, à Monaco, des influenceurs du monde entier se donnaient rendez-vous pour la deuxième édition des "Influencer Awards", organisés par la Belge Lolita Abraham. 

Si vous n’êtes pas branchés réseaux sociaux, piqûre de rappel: “Un influenceur est une personne qui, par son statut, sa position ou son exposition médiatique, est capable d'être un relais d'opinion influençant les habitudes de consommation dans un but marketing.” Sauf que ça, c’est la définition de Wikipédia qui ne colle pas exactement à la façon dont Jonathan Kubben voit le monde. 

Le Bruxellois, fondateur de la marque “Mom, I’m fine” (traduisez: “Maman, je vais bien”), a décidé il y a quelques année de tout quitter. Il démissionne, vend sa voiture et planifie de voyager. En route, il poste des photos et pour rassurer sa mère mexicaine, il a l’idée de poser avec une pancarte sur laquelle il écrit "Mom, I’m fine", soit "Maman, je vais bien" en français. Rapidement, ses photos font le buzz et son compte Instagram devient viral. Plus tard, il lance une ligne de vêtements dont les revenus sont destinés à financer un projet humanitaire au Mexique.

Aujourd’hui, après avoir gagné les prix de "L'influenceur de l'année" et un prix pour la catégorie "Green" pour son projet de construction d'une école au Mexique faite avec du plastique aux “Influencer Awards”, il est l’invité de Bruxelles Matin sur Vivacité. 

Le podcast est ci-dessous. N’hésitez pas à partager et soutenir ce beau projet!

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK