Votre avis : "Il fallait agir et non se placer"

Votre avis : "Félicitations à Bardet, le seul à avoir essayé d'attaquer"
Votre avis : "Félicitations à Bardet, le seul à avoir essayé d'attaquer" - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Vous trouverez ici les meilleurs moments de "Complètement Tour" ! Avec les commentaires de Samuel GRULOIS, les analyses de Rik VERBRUGGHE et Jean-Luc VANDENBROUCKE, les coulisses du Tour révélées par Lise BURION et David HOUDRET en studio !

Fin du chapitre alpestre ce jeudi avec la nouvelle victoire du maillot à pois Warren Barguil. Christopher Froome s'est une nouvelle fois montré le plus fort des prétendants au maillot jaune. Bardet et Uran n'ont pu le décrocher tandis que Fabio Aru a pour sa part encore concédé quelques précieuses secondes. Avec le chrono de Marseille comme ultime difficulté, Froome fonce vers un quatrième maillot jaune à Paris.

Rik Verbrugghe : "C'est la première fois que Froome est autant sous pression"

Il peut encore se passer des choses. Un chrono, cela reste un chrono. Il faut que tout soit bien huilé. C'est aussi la première fois que Froome reste autant sous la pression de ses adversaires. Il ne faut pas une crevaison, il ne faut pas un chute, ... Il y a pas mal de choses qui entrent en compte, mais logiquement, Froome devrait gagner ce Tour de France.

AG2R a très bien couru en prenant la course en main. Cela n'a pas réussi, ce n'est pas une honte. J'ai vu un très bon Naesen, et Bakelandts a fait un super relai pour mettre tout le monde dans le rouge. De manière générale sur ce Tour, AG2R a très bien couru. Il leur a peut-être manqué un peu de finesse mais cela aurait été difficile de déstabiliser Froome.

AG2R a tout tenté. Uran a peut-être loupé une ou deux occasions de grapiller du temps, mais celui qui a le plus loupé, c'est peut-être Froome lui-même. Il aurait peut-être pu assomer un peu plus le Tour de France.

Jean-Luc Vandenbroucke : "Aujourd'hui, cela a manqué de panache"

Il y a des étapes où je me suis ennuyé. Pour moi, il y a toujours un grand vainqueur. Si on n’a pas la classe, la volonté, le caractère, on ne gagne pas. Ceux qui ont abandonné l’on fait sur chute ou à cause d’une maladie. Les coureurs se battent pour finir le Tour de France. Ce sont toujours des grands. Mais, on a eu l’habitude de voir d’autres Tours de France, avec des coups de panache. Aujourd’hui, ça a manqué de panache.

Il y a deux ou trois ans quand Froome gagnait une étape avec 3 ou 4 minutes d’avance, on criait au scandale et au dopage. Aujourd’hui, on a un Tour de France où les coureurs ont des difficultés pour se départager. Il va certainement gagner le Tour avec un écart restreint. Pour moi, il n’a pas manqué de panache. Il a roulé avec son expérience et avec son équipe, qui est hors-norme. Ce sont des équipiers de luxe qui valent une fortune. Le salaire de Thomas et de Landa représente presque le budget de Wanty-groupe Gobert.

Les coulisses du Tour avec Lise Burion

C’est un réseau social que vous ne connaissez peut-être pas, mais où l'on retrouve des milliers de cyclistes...

STRAVA est un petit monde où se côtoient des cyclistes du dimanche, des cyclos plus réguliers, mais aussi de très nombreux coureurs PROFESSIONNELS.

Qui discutent, qui découvrent des routes, et qui partagent (s’ils le veulent) leurs sorties d’entraînement.
Petit plongée dans le côté geek du cyclisme, avec Lise Burion...

Retrouvez l'intégralité de nos débats dans le podcast de ce jeudi 20 juillet.

Le focus de Jérôme Helguers

Tous les jours, Jérôme Helguers tend son micro à un des acteurs de la Grande Boucle pour un focus. Ce Tour de France se joue à coup de secondes. Dans cette lutte très serrée, les bonifications jouent un rôle assez important. Stephen Roche a plutôt favorable à ce système ... même s'il lui a coûté des victoires pendant sa carrière de coureur.

Vos meilleurs Tweets #VeloRTBF - SMS 3063 - Facebook @VivaciteCompletementFoot