Votre avis : "C'est beau de voir des coureurs comme Calmejane qui osent énormément"

Votre avis : "C'est beau de voir des coureurs comme Calmejane qui osent énormément"
Votre avis : "C'est beau de voir des coureurs comme Calmejane qui osent énormément" - © DIRK WAEM - BELGA

Vous trouverez ici les meilleurs moments de "Complètement Tour" ! Avec les commentaires de Samuel GRULOIS, les analyses de Rik VERBRUGGHE et Jean-Luc VANDENBROUCKE, les coulisses du Tour révélées par Lise BURION et David HOUDRET en studio !

 

Après deux étapes dédiées aux sprinteurs, le peloton disputait ce samedi une étape promise aux baroudeurs. Les avis étaient d'ailleurs unanimes avant le départ : la course allait être animée. Le ton a été donné dès le début de l'étape, disputée sur un rythme effréné. De nombreux coureurs ont tenté leur chance, en vain. C'est finalement Lilian Calmejane (Direct Énergie) qui a remporté en solitaire la 8e étape. Le Français a devancé le Néerlandais Robert Gesink (LottoNL-Jumbo) et Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert).

Le Britannique Chris Froome (Sky) conserve le maillot jaune de leader au classement général.

Rik Verbrugghe : "Calmejane a encore tout à prouver mais il a les pieds sur terre"

L'avis de Samuël Grulois : "On se souvient de Thomas Voeckler en 2004. Il était devenu très populaire cette année-là en portant pendant 10 jours le maillot jaune. On en avait aussi fait un futur vainqueur du Tour. Et il s’est reconcentré après sur les gains des étapes, il a encore porté le maillot jaune et il a réalisé une très belle carrière. Calmejane préfère se calquer sur Thomas Voeckler mais il est clair qu’il a sans doute un petit quelque chose en plus que Voeckler. Je pense qu’il est plus complet, plus puncher que Voeckler, meilleur et plus efficace aussi sur les chronos. Il peut sans doute espérer plus dans un classement général que Thomas Voeckler".

L'avis de Rik Verbrugghe : "Je suis un peu d’accord mais c’est difficile de le comparer à un Thomas Voeckler ou un autre coureur. Quand on est coureur, on arrive étape par étape. Il a déjà franchi un très gros palier que beaucoup de coureurs n’arrivent pas à franchir. Mais il reste encore des étapes à franchir. Si dans les prochaines années, on le voit gagner un Paris-Nice, un Tour de Romandie ou un Dauphiné, on pourra alors espérer que c'est un coureur qui va s’orienter vers les courses à étapes. Et, quand on parle de course à étapes en France, on pense tout de suite au Tour de France. Mais voilà, il y a encore beaucoup de travail à faire et je pense que c’est un garçon qui a vraiment les pieds sur terre, et ça c’est déjà un gros avantage. [...] Calmejane est un bon rouleur. Quand on regarde ses qualités, on se dit qu’il a quelque chose en plus par rapport à certains autres coureurs français à l’heure actuelle. Mais voilà il a encore tout à prouver et ce qui est bien c’est qu’il a les pieds sur terre".

Les coulisses du Tour avec Lise Burion

Le cyclisme et la presse écrite ... Des destins intimement liés. 
Les plus grandes courses ont été créées par des journaux. Le Tour de France, par exemple, est né grâce au journal "L'Auto", ancêtre du quotidien sportif "L'Equipe". 
Et le CYCLISME est un sport qui se prête particulièrement bien aux récits, avec même un petit côté romanesque, et des personnages bien réels... Les cyclistes... Les héros de la Route et des articles....
Lise Burion en a parlé avec "la plume cycliste" du journal Le Soir, Stéphane Thirion...

On la retrouve dans le podcast de notre émission de ce samedi 8 juillet.

Vos meilleurs Tweets #VeloRTBF - SMS 3063 - Facebook @VivaciteCompletementFoot

"Attendez avant d'en faire un vainqueur. Quand Feillu a gagné en montagne, c'était un futur maillot jaune, pareil pour Barguil, ..." 
"Quand Boassen est arrivé dans le circuit, tous les journalistes ont annonce le nouveau Merckx ... très bon coureur mais pas un monument ni un grand tour. Dany de Thimister." 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK