Un petit caprice à Beaumont …

Tour Salamandre
Tour Salamandre - © Office du Tourisme de Beaumont

A la fin du confinement, on ira s’aérer à Beaumont ! Pourquoi Beaumont ? Parce que la ville est sympathique, la région sensiblement vallonnée est attrayante et qu’on aime les macarons !!!

Beaumont est située dans le Condroz. C’est à la pierre que la ville doit son émergence, une ville née il a mille ans sur un éperon rocheux, situation privilégiée pour la défense. Elle était entourée d’un parc et de remparts, en grande partie toujours visibles aujourd’hui.

 

La Tour Salamandre est l’un des principaux souvenirs du passé ; une dénomination choisie en raison des nombreuses salamandres qui cohabitent dans la réserve naturelle, au pied de la tour.

 

Autre pôle touristique majeur, le site des polis, un poumon vert qui ceinture partiellement la ville, une réserve naturelle protégée pour sa flore et faune particulières qui rappellent par endroit le midi de la France en raison du micro climat de la zone en cuvette partiellement protégée par les vallons.  Le site fait aussi office de transition entre la vallée et la tour Salamandre. Inutile de préciser que la réserve est émaillée de sentier de promenade.

Une ville et sept villages

Depuis la fusion des communes, sept villages ont été annexés à l’entité : Leugnies, Barbençon, Leval Chaudeville, Renlies, Solre-saint-Géry, Strée et Thirimont.

La légende de Charles Quint et des trois Auvergnats

Un matin d’août en 1549, trois chaudronniers s’en allaient à la franche foire de Beaumont. En chemin, leur mauvaise humeur fut éveillée par le goût de la bière qui changeait à chaque village ! Alors qu’ils trinquaient gaiement, un chevalier de passage tenta de les raisonner, sans succès. Les trois ivrognes s’emparent du cheval et roulent violemment leur bienfaiteur dans la poussière. Arrivés à Beaumont, ils eurent la mauvaise surprise d’apprendre qu’ils venaient de molester Charles Quint, empereur d’Allemagne, prince des Pays-Bas et roi d’Espagne. Le conseil de la ville prit la décision de les pendre. Avant de basculer dans le vide, l’un d’eux s’écria : " Beaumont, ville de malheur ; arrivés à midi, pendu à une heure ! "

La recette des macarons de Beaumont

N’attendons pas, craquons maintenant …. Voici la recette des macarons.

 

Les quantités indiquées vous permettront d’obtenir 600 gr de ces délicieux macarons.

• 150 gr d’amandes douces ou de poudre d’amandes

• 200 gr de sucre semoule

• 5 blancs d’oeufs

• 100 gr de sucre cristallisé

• Environ 100 gr de farine

• Des amandes

 

Broyez les amandes (ou de la poudre) avec 150 gr de sucre semoule et 2 blancs d’oeufs.

 

Montez les autres blancs d’oeufs en neige et ajoutez-les au broyage ainsi que le sucre cristallisé, le reste du sucre semoule et suffisamment de farine pour que la pâte ne soit ni trop ferme, ni trop molle.

 

A l’aide d’une poche à douille lisse, dressez les macarons sur du papier blanc.

 

Badigeonnez-les d’un peu d’eau au moyen d’un pinceau et décorez-les d’une demi amande.

 

Cuisez les macarons pendant 10 à 20 minutes dans un four à environ 200° C en gardant la porte entrouverte.

Plus d'infos : beaumont.be