Un drone survole mon jardin, c’est permis ? Le coup de gueule de Marianne Virlée dans "C’est pas fini"

Avec les beaux jours vient l’envie de profiter de son jardin. Sauf que lorsque qu’un drone passe au-dessus de nous, on se sent observé, épié… et à ce moment-là, le farnienté c’est fini !

Engouement pour les drones récréatifs

Avec le confinement, certains d’entre nous ont eu plus de temps libre, et une des conséquences est que les ventes de drones ont augmenté d’autant plus que leur prix a diminué, et les modèles sont plus perfectionnés. Les achats de drones ont augmenté de 20% entre janvier et décembre 2020, et sont surtout utilisés par le grand public.

3 images
Mini drone flying over Paris cityscape © Tanaonte

Une législation drone

Beaucoup de personnes achètent leur drone sur internet et le font voler sans connaître la législation. Or elle existe bel et bien. En fonction du poids du drone, plus ou moins de 250 gr, il y aura ou non un enregistrement auprès de la Direction générale du Transport aérien, une obligation de suivre un entrainement, et de réaliser un test...

Depuis le 1er janvier 2021, il existe une nouvelle législation à l’échelle européenne. Ces règles se basent sur un principe simple : les drones sont autorisés à opérer dans tout l’espace aérien sauf s’il existe des zones protégées telles que les aéroports, les prisons, les centrales nucléaires...

►►► A lire aussi : Le ciel belge se libère pour les drones

Avec un drone, on ne fait pas ce qu’on veut

L’utilisation du drone récréatif est soumise à quelques conditions, notamment :

  • ne pas voler à plus de 10 mètres de haut ;
  • être utilisé en dehors de l’espace public ;
  • l’utilisateur ne doit pas compromettre la sécurité des personnes et des biens au sol ;
  • et surtout, il doit respecter les dispositions de la législation applicable en matière de vie privée ;
  • il n’est pas autorisé de prendre des photos et filmer des éléments reconnaissables.

►►► A lire aussi : Grand’Place, Atomium, Basilique, piétonnier vus du ciel : une saisissante vidéo de Bruxelles vue du ciel


Pas question donc de l’utiliser pour aller filmer votre voisin dans son jardin, votre voisine dans sa piscine… ce n’est pas permis.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK