Un Allemand a fait passer 250 personnes de l'autre côté du Mur

Tous les matins dans le "8-9",  on passe la presse en revue. Ce matin on se plonge dans "Paris Match", "Femmes d'aujourd'hui", "Ciné-Télé Revue" et "Le Vif".

On revient sur les 30 ans de la chute du Mur de Berlin, les conseils pour ne plus perdre ses clés, la pause carrière d'Angèle et Kiwi Jackson.

30 ans depuis la chute du Mur de Berlin

Paris Match s'intéresse aux personnages de l'époque dont Burkhart Veigel, qui faisait passer des gens de l'autre côté du Mur dans sa Cadillac.

"Pour passer les contrôles, il avait adapté une voiture avec des amis grâce à un bouton caché dans l'allume cigare. Cela permettait d'ouvrir un caisson blindé qui se situait derrière le volant et un corps pouvait se cacher à l'intérieur" relate Cyril. La personne "restait entre 30 et 45 minutes le temps de pouvoir passer".

Au total ce sont 250 personnes qui sont passées grâce à ce système-là.

Malgré les chiens, la forte odeur d'essence dégagée par la voiture les empêchaient de détecter les passagers clandestins.

Six conseils pour ne plus perdre ses clés

Allons dans le Femmes d'aujourd'hui de cette semaine. Le magazine nous donne six conseils pour ne plus perdre ses clés. On passe en moyenne 2h30 par mois à chercher ses objets.

Deux mois de notre vie sont consacrés à ce que l'on a égaré.

Parmi les conseils, déposer les objets toujours à la même place et télécharger une application qui peut tracer notre smartphone en temps réel.

Angèle est épuisée

Dans le Ciné-Télé Revue, Angèle explique vouloir prendre une pause dans sa carrière après la sortie de son album et ses tournées.

On lui demande si elle n'a pas peur de lasser le public avec toutes ses chansons qui passent à la radio. Elle répond : "je ne m'en rends même pas compte que mes chansons passent en boucle à la radio parce que je n'écoute pas la radio".

Kiwi Jackson, le meilleur danseur de Charleroi

Le Vif consacre 5 pages à un homme de 58 ans devient une vraie star en terre carolo. Il s'est autoproclamé meilleur danseur de Charleroi et fait le buzz.

Il demande de l'argent pour danser, notamment pour un enterrement de vie de garçon, où il a gagné 40€ plus 30€ de pourboire. "Même la stripteaseuse qui était là n'a pas gagné autant".

Le Vif a même dû payer pour l'avoir en interview !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK