Tout ce que les jeunes doivent savoir sur le fait de se syndiquer !

Notre séquence Infor Jeunes en compagnie d' Eloise Chopin. Il est ce jour question de syndicat ! 

Se syndiquer est un droit ! 


 "Tout à fait, c’est très bien de le rappeler. Se syndiquer est un droit mais pas une obligation. Il s’agit d’un choix personnel mais il est essentiel d’avoir connaissance de leur existence lorsqu’on rentre dans le monde de travail, notamment afin de mieux comprendre son environnement professionnel, où on croise souvent des représentants syndicaux et des organes de concertation sociale."

On entend régulièrement les syndicats manifestés ou prendre la parole dans les médias pour négocier des avancées professionnelles et sociales. Mais concrètement à titre individuel, à quoi sert de se syndiquer ?  "   Ils ont trois missions principales : Informer et défendre leurs affiliés : un service juridique, composé de juristes et d’avocats, informe et conseille les membres qui introduisent une demande et/ou se questionnent. En cas de problème plus important, le syndicat peut également accompagner ses membres dans des démarches en justice afin de faire valoir leurs droits. Veiller à ce que les nouvelles propositions de loi garantissent des conditions de travail respectueuses et avantageuses pour le personnel. Et verser les allocations d’insertion ou de chômage. En ce compris : le chômage technique, économique ou intempéries, ainsi que tes allocations apparentées (vacances jeunes, activation : Tremplin, APE, SESAM, …)"

La CAPAC  (Caisse auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage ) : Elle informe les clients, constitue leurs dossiers de demande d'allocations, transmet ces dossiers à l'ONEm et paie les allocations. Les services de la CAPAC sont entièrement gratuits. Par contre, elle n’assure pas de défense des droits.

Tout le monde peut être syndiqué ?  " Presque tout le monde ! Il faut distinguer deux cas de figure : De 15 ans à 25 ans. On peut se syndiquer si on est étudiant, apprenti ou encore demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle. L’avantage c’est que dans cette tranche d’âge, on ne paye pas de cotisation.   Si on a plus de 25 ans, et qu’on reçoit un salaire, autre que via ton job étudiant, un apprentissage, des allocations d’insertion professionnelle, on peut se syndiquer dans ce cas, on doit alors payer des cotisations." 

Petite astuce Infor Jeunes :  selon le secteur dans lequel vous travaillez, vous pouvez souvent récupérer une partie de votre cotisation par le biais de la prime syndicale. On pense donc à bien consulter sa convention collective pour savoir si on fait partie des concernés !

 Pour avoir accès aux différents services des syndicats, il faut   payer une cotisation. Le prix de celle-ci du syndicat et sa situation personnelle.  Généralement, la cotisation est d’une quinzaine d’euros par mois. Par ailleurs, l’inscription à la CAPAC pour toucher son allocation d’insertion ou de chômage est entièrement gratuite.

Si un jeune qui nous écoute à envie de se syndiquer ......   " En Belgique, il y a trois syndicats, chacun à sa couleur et ses convictions. Il s’agit d’une décision personnelle qui pourra reposer sur différents critères, une trajectoire familiale, l’entourage professionnel, ses convictions, … Dans tous les cas c’est à chacun de trancher il s’agit d’un choix personnel. Il est important de garder en tête qu’une fois qu’on s’inscrit dans un syndicat, celui-ci représente nos intérêts en fonction des idéaux du syndicat. Il est donc important d’être au maximum en accord avec les idées de son syndicat, si on veut que notre voix soit portée."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK