Rendez-vous avec... Christophe Maé : "J'ai fait la manche pendant un an et demi"

Très attendu par les fans, Christophe Maé est revenu en 2019 avec un cinquième album studio, "La vie d'artiste". Retrouvez-le pour une interview d'une heure et trente minutes sur VivaCité ce jeudi 2 janvier en soirée.

Durant cette période de fêtes, Bruno Tummers vous propose une rencontre de longue durée avec trois personnalités marquantes de la chanson française en 2019 sur VivaCité de 18h00 à 19h30. Après avoir reçu Julien Clerc, et ensuite la Bruxelloise Angèle, le chroniqueur et animateur conclut ses rendez-vous par un entretien avec Christophe Maé, l'un des artistes francophones les plus en vogue de ces dernières années.

"Les gens", une chanson hommage

Bruno Tummers pointe le travail d'écriture sur cet album : "il a à nouveau retravaillé avec son auteur, Paul École, déjà présent sur l'album Je veux du bonheur, qui a travaillé beaucoup avec Calogero".

Cet auteur : "aime beaucoup les jeux de mots. C'est pour cette raison qu'on retrouve beaucoup de clin d’œils dans ce single. Il s'agit d'une jolie balade et une chanson tout en retenue" annonce le chroniqueur.

Ce single, intitulé "Les gens", met en lumière la vie de tout un chacun d'après Christophe Maé :

Cette chanson est un témoignage de ce que je vis. Elle est en quelque sorte un hommage aux gens.

Il ajoute : "ces gens je peux les croiser dans mes concerts, dans la rue, quand j'emmène mes gamins à l'école et cette chanson permet de mettre un coup de projecteur sur des gens dont on parle peu ou pas" révèle-t-il.

Avant "Le Roi Soleil", Christophe Maé faisait la manche

Christophe Maé a été révélé, tout comme Emmanuel Moire, par la comédie musicale "Le Roi Soleil", parue en 2006.

Bruno Tummers explique cette mise en lumière : "tous ceux qui avaient vu ce show à Forest National étaient vraiment très fascinés par l'aisance scénique de Christophe Maé".

Le chanteur raconte :

Quand je fais Le Roi Soleil, cela faisait dix ans que je jouais dans les pianos bar. J'ai fait la manche pendant un an et demi, deux ans. Puis après j'ai trouvé des contrats de droite à gauche d'intermittent du spectacle.

Il précise : "Là, je commençais à me balader, à faire 200 à 300 concerts par an".

C'est après une rencontre avec Dove Attia, le producteur du "Roi Soleil", qui le voit dans un piano bar en Corse. "Je joue Tracy Chapman. Il m'appelle et me dit : "à partir du mois de septembre on fait un casting. Il nous manque un rôle, celui du frère du Roi, il est gai, excentrique, je te vois dedans". Franchement j'étais très loin de l'univers des comédies musicales car je reprenais du Ben Harper, du Bob Marley et je n'avais jamais vu de comédies musicales. Je lui réponds "pourquoi pas" parce que j'étais à l'aube de la trentaine et je commençais à me faire du mouron la suite" dévoile-t-il.

Christophe Maé pas dingue de "Dingue, dingue, dingue"

Le chanteur a depuis sorti de nombreux tubes : "On s'attache", "Belle demoiselle" ou encore "Dingue, dingue, dingue".

Cette dernière, Christophe Maé ne la joue plus en concert depuis longtemps, pour une raison bien particulière. "J'ai écrit cette chanson, je l'assume encore mais cela correspond à une autre époque. Les couplets sont là, la chanson raconte un vrai truc" explique-t-il.

Il en explique la conception et son a priori sur cette chanson : "J'avais un refrain qui faisait Run run run run, en yaourt, qui sonnait sur les onomatopées. Puis en pleine nuit je me réveille et je me dis "attends, dingue. Je suis dingue, dingue, mais ça sonne bien !" Je l'enregistre et quelques mois après je la chantais en tournée et je ne l'assumais plus. Je me disais : "non je ne peux pas la chanter". Mais c'était une chanson qui quand elle est arrivée semblait fraîche. Au moment où je l'ai chantée j'étais rempli de convictions".

Le résultat était là. Plus le temps passe pourtant et il a "envie de chanter des chansons avec du fond" même s'il y en avait dans ses premiers albums avoue-t-il. Il assure dans tous les cas :

Je ne regrette rien de tout ce que j'ai fait.

Vous retrouverez les tubes du chanteur et musicien lors de son concert à Bruxelles, le 29 mars à Forest National.

Retrouvez l'entièreté de l'interview de Christophe Maé en cliquant ici : 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK