Recycler ses tontes de gazon, chez soi, c'est possible et utile

La nouvelle est fraîchement tombée, les Parcs à conteneur vont rouvrir et notamment pour accueillir nos déchets verts. Nos espaces verts ont le vent en poupe et les autorités fédérales lâchent du lest côté jardin. Les pépiniéristes, les jardineries reprendront du service pour le plaisir des uns et le mécontentement des autres.

Le beau temps est des nôtres ces dernières semaines et nos pelouses nous ont fait un véritable appel du pied pour leur entretien. Les déchets verts se sont ainsi accumulés dans un coin dans l’attente de la réouverture des déchetteries.

Il est d’autres solutions qui s’offrent à nous et comme la crise sanitaire est aussi ce moment qui s’ouvre à un "vivre autrement", peut-être est-ce l’opportunité de s’essayer à de nouvelles habitudes plus "vertes" ! Voici quelques bons conseils et qui sait essayer cette nouvelle méthode, c’est peut-être l’adopter ?

Le paillage, la toute bonne idée à adopter sur le champ !

Recyclez votre gazon !

Les tontes de pelouse peuvent faire office de paillis. La permaculture le clame haut et fort depuis bien des années et des jardiniers plus "traditionnels" recourent maintenant aussi à cette méthode qui a fait ses preuves. Recouvrir le sol, le protéger est essentiel pour sa bonne nature. Procéder au paillage des sols, c'est une riche idée.

Les bienfaits du paillage :

Un sol nu, la nature ne connaît presque pas. Voilà une réelle source d'inspiration pourvue de bon sens. Le paillage permet de rétablir un équilibre entre contraintes de productions et milieu de production : obtenir le résultat souhaité (légumes, fleurs, aromatiques, etc.) sans mettre le sol à mal.

Mais le paillage ne se limite pas à respecter le sol, il permet de limiter son temps de travail, d’utiliser moins d’eau, de multiplier la présence de microfaune, dont les vers de terre, et donc d’augmenter la croissance des plantes… entre autres choses comme le stipule "le blog de la faune et de la flore sous tous les angles".


►Lire l’article complet sur le paillage – bienfaits – inconvénients

Votre herbe est un véritable trésor pour votre jardin 

Sur base de cette méthode de recouvrement du sol, vos tontes de pelouse pourront bien faire l’affaire. C’est une bonne nouvelle car, à moins que vous utilisez la méthode de mulching, vos herbes réparties subtilement sur vos parterres vous changeront la vie. Vos cultures vont aussi adorer, un réel win win en quelque sorte !

Valoriser les tontes de gazon en les utilisant comme paillis est un bon moyen de recycler une part importante des déchets produits par la tondeuse. L’herbe est riche en azote. Utilisée en paillis, elle contribue au développement des micro-organismes nécessaires à la structuration du sol. Toutefois, son utilisation doit se faire avec quelques précautions comme le souligne le site gerbeaud. Voici leurs précieux conseils :

Pour les paillis de tontes de gazon au potager

Après la tonte, l’herbe peut être utilisée fraîche et en fine couche de 2 cm environ, pour pailler les cultures à cycle végétatif court (radis, laitues, pois,…) car elle se décompose rapidement.

L’utilisation en couche plus épaisse nécessite un séchage préalable, afin d’éviter les phénomènes de putréfaction : le plus simple est d’étaler les tontes sur le sol, en formant un andin pas trop épais. Suivant l’épaisseur de l’andin, il peut être nécessaire de remuer de temps en temps le tas pour l’aérer et faciliter le séchage. Plus épais, le paillis dure un peu plus longtemps, mais pour des cultures à cycle végétatif plus long (courgettes, tomates,…), il est préférable de mélanger les tontes à un paillis plus résistant comme le BRF, la paille.

Paillis de tontes de gazon au verger

En tas épais de 10 à 15 cm, la tonte de pelouse peut être utilisée comme paillis au pied des arbres et plus particulièrement au pied des fruitiers.

Comme tous les paillis organiques, non seulement elle évite le développement des mauvaises herbes (qui font concurrence aux arbres pour la nourriture et surtout pour l’approvisionnement en eau) et l’assèchement du sol, mais elle nourrit et améliore la qualité du sol en se compostant. Les fruitiers, de nature plus gourmande que les arbres ornementaux, apprécieront. Quant à l’éventuelle montée en température du tas d’herbe, si elle peut causer des brûlures sur les plants de légumes, il n’y a aucun risque avec les arbres. Lire l’article complet

Voilà des bons plans côté jardin et qui vous éviteront également de vous rendre aux parcs à containeur. 

Bon jardinage à vous, profitez du beau temps et prenez bien soin de vous. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK