Qui va là ?, les limaces... Voici quelques astuces pour déloger ces intrus de nos jardins

C’est vraiment désolant, voilà que vous veniez à peine de donner un petit coup de fraîcheur à votre jardin, que vous aviez même concrétisé votre projet de carré potager et qui va là ? Et oui, les limaces. Déjà on peine à leur trouver un capital sympathie avec leur aspect gluant mais si de surcroît elles sabotent votre potager, c’est la goutte qui fait déborder le vase ! Bon, on ne leur veut pas de mal non plus mais que faire face à ces intrus qui s’invitent en nos jardins ?

Avoir recours à des méthodes naturelles s’impose et donc, pour marquer votre territoire et déloger quelque peu ces masses gluantes, partons déjà du fait suivant :

Il n’existe pas UNE méthode miracle contre ces limaces. Par contre, il est important d’en combiner plusieurs entre elles pour se débarrasser de ces indésirables en rendant leurs conditions de vie moins favorable sur nos parcelles de jardin.
Il ne faut pas se faire d’illusion, contre les limaces, on s’arme de patience car c’est un combat incessant sauf pour ceux qui ont la chance d’avoir un hérisson dans leur jardin.

On opte de toute façon pour des solutions écologiques. On n’utilise surtout pas les "granulés bleus", très nocifs pour l’environnement, le sol, les musaraignes et les hérissons.

Voici quelques méthodes naturelles qui pourraient leur faire rebrousser chemin :

Les astuces naturelles anti-limaces

4 images
temporary-20200519022045 © Oksana Schmidt - Getty Images
temporary-20200519022045 © eag1e - Getty Images/iStockphoto
temporary-20200519022045 © Natthakan Jommanee / EyeEm - Getty Images/EyeEm

- Déjà, on n’installe pas de compost prêt du potager, ce serait presque de l’incitation à la débauche !

- Pailler le sol : certains paillages représentent des obstacles pour limaces et escargots. La paille de lin par exemple qui est légèrement en épine saura du fait leur déplaire.

- On fait barrage : pour protéger vos plantations et vos jeunes pousses, voici un petit truc facile : répandez une bande de sable autour des zones à protéger. Cela suffira pour que rongeurs et limaces ne passent pas. Dans le même esprit, vous pouvez disposer autour des plantes à protéger du marc de café, de la cendre, des copeaux de bois ou de la sciure, qui feront barrage à tous les gastéropodes.

- On ruse grâce aux pommes de terre : prenez des tranches de pomme de terre coupées en fines rondelles, alignez-les en les espaçant de 20 à 30 centimètres, puis posez une planche au dessus. Les limaces se glisseront dessous, et vous n’aurez plus qu’à les récupérer.

- Le coup du transfert avec une dalle : C’est un dispositif tout simple pour récolter ces limaces comme le propose "consoglobe.com". Posez, dans la zone où se trouvent les limaces une grosse pierre plate, ou une dalle sur la terre. Ménagez des espaces entre le sol et la dalle, en la rehaussant par exemple avec un caillou. Le but est que les limaces s’y réfugient. Elles adorent un tel abri au milieu du potager. Il ne reste ensuite qu’à les déplacer ailleurs… Et répéter l’opération pendant plusieurs jours de suite.

- On accueille les faux amis des limaces, comme les hérissons. On favorise ainsi la présence de prédateurs naturels. C’est pas sympa, on sait ! Comment ? En leur aménageant des abris, comme des tas de bois ou de pierrailles où ils pourront se réfugier et passer l’hiver, avant de s’occuper des limaces au printemps.

- On rend le lieu déplaisant grâce à quelques plantes répulsives comme la sauge, le thym qu’elles n’affectionnent pas du tout. Aussi, on plante du fenouil, là c’est les faire fuir comme jamais, ça les insupporte. Les salades sont alors épargnées par les gastéropodes quand elles sont plantées à proximité du fenouil comme ce légume dégage une odeur qui les fait fuir.

Et voilà un petit cocktail d’astuces qui devrait inviter les limaces à aller voir plus loin !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK