Qui est Mallory Gabsi, le jeune cuisinier belge apprenti d'Yves Mattagne qui épate la France ?

Il n'a que 23 ans et pourtant Mallory Gabsi a récemment terminé troisième de Top Chef, l'émission culinaire de M6. L'apprenti du chef Yves Mattagne s'est confié sur son parcours à la RTBF.

Mallory Gabsi, à 23 ans, est déjà sous-chef du restaurant éphémère Art Club de Bruxelles dirigé par le célèbre chef belge Yves Mattagne.

Il a récemment attiré la lumière sur son talent après avoir atteint la troisième place de l'émission de concours culinaire Top Chef, diffusée en France sur M6.

Un parcours qui l'a fait grandir

Pourtant benjamin de la compétition, son instinct et son audace, lui ont permis d'atteindre cette place qui l'a rendu très populaire chez nos voisins du Sud. Le jeune cuisinier s'inspire aussi de ses souvenirs d'enfance et de ses origines tunisienne pour concocter ses plats.

"Je voyais surtout mon grand-père qui cuisinait qui m'a fait aimer la cuisine" explique-t-il.

Mallory s'inscrit à 13 ans dans une école d'hôtellerie à Bruges où on le taxe souvent de 'petit wallon'. Il fait ensuite ses armes dans de grands restaurants avant d'arriver chez Yves Mattagne à 17 ans. Lorsqu'il arrive chez son chef en 2014, Mallory a déjà perdu un œil lors d'un bizutage en cuisine qui a mal tourné avec un un jet de liquide décapant sur son visage. "J'en ai fait une force aujourd'hui. J'ai relevé quelque chose de très difficile alors que beaucoup de gens auraient pu baisser les bras. Il faut tirer le positif du négatif. C'est horrible ce qui m'est arrivé, mais j'ai toujours de beaux yeux, en tout cas un, et je vis" confie-t-il. Car Malou comme on l'appelle, se démarque aussi naturellement par son sourire et sa positivité.

Tous ces ingrédients mélangés lui ont permis d'épater la France entière et quelques-uns de ses plus grands chefs dans l'Hexagone comme Michel Sarran et Hélène Darroze.

Auréolé de cette belle troisième place, Mallory Gabsi c'est avec encore plus d'expérience qu'il revient chez son chef Yves Mattagne, avant d'ouvrir lui-même son propre restaurant ? Il reste humble : "Je ne me définis pas encore comme chef". Son chef aussi compte encore lui transmettre son savoir-faire. "J'ai envie qu'il bouge encore, ouvrir un restaurant selon moi c'est trop tôt" assure ce dernier.

Pour plus de cuisine, écoutez VivaCité

Comme Mallory, la gastronomie vous passionne ? Écoutez les bons conseils prodigués et bonnes recettes proposées par Candice Kother dans En Cuisine tous les samedis de 8h30 à 10h30 sur VivaCité et retrouvez les chroniques culinaires de Carlo De Pascale dans Le 6-8 sur la Une en semaine.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK