Cyril a pris de la hauteur

Vous avez envie de tester l'escalade en compagnie de Cyril ce jeudi 14 juin ? Envoyez " escalade " par SMS au 60.03 - 75 centimes par message -  et vous serez peut-être tiré au sort...

Venue de l'alpinisme il y a plus d'un siècle, l'escalade est devenue une discipline à part entière. Au début des années '90, quelques amoureux des falaises "bricolent" des surfaces de grimpe à l'intérieur pour garder la forme pendant les périodes creuses avant de retourner en falaise. Plus de cordes rigides nouées autour de la taille des alpinistes pionniers, le grimpeur d'aujourd'hui profite de toute une gamme d'un matériel spécifique pour lui assurer confort et, surtout, sécurité dans sa pratique. Pour l'essentiel du grimpeur débutant, il suffira d'un baudrier, d'un mousqueton, d'un descendeur autobloquant – le grigri étant le plus utilisé –  d'une bonne paire de chaussures pas trop grandes ou de chaussons et d'un partenaire sympathique et attentif à mettre à l'autre bout de sa corde !

En 30 ans, les salles d'escalade se sont multipliées et suffisent à peine à accueillir les nouveaux adeptes de l'escalade dont beaucoup ne pratiquent pas l'escalade en milieu naturel.

Un sport complet

L'escalade est un sport complet qui sollicite tous les muscles mais permet aussi de développer la concentration, l'audace, la confiance en soi et dans l'autre. Le but est simple : commencer à terre et aller le plus haut possible sans tomber. En cas de chute, pas de problème. Quelques techniques simples permettent de grimper en toute sécurité, il suffit d'y être attentif en permanence.

Dans les salles d'escalade, des spécialistes choisissent des prises d'une couleur et les fixent au mur, imaginant ainsi une voie de grimpe où les mouvements sont induits par la position des prises successives. Du 3 (très facile)  au 8C+ (très, très difficile), les niveaux de difficulté permettent à tous de trouver des défis à leur hauteur. Le débutant choisit une portion de mur où les prises sont grosses et nombreuses et grimpe en prenant tout ce qui est à portée de main et de pied. Progressivement, son niveau évoluant, il va choisir une voie d'un niveau de difficulté qui lui convient et n'utilisera plus que les prises correspondant à sa voie. Cependant, la manière dont chacun passe d'une prise à l'autre est très variée car variable avec les caractéristiques morphologiques. C'est ce qui fait d'un grimpeur un sportif libre et créatif !

Conseils pour les débutants

souvenez-vous de l'échelle pour ranger les valises au grenier. La montée se fait en poussant sur les jambes et les bras ne se fatiguent pas, ils servent juste à assurer l'équilibre. Quel que soit le niveau de difficulté en escalade, ça reste vrai…

De nombreuses salles ont vu le jour mais ne sont pas répertoriées sur le site du Club Alpin Belge qui n'annonce que les coordonnées des clubs. Qu'à cela ne tienne, elles ont à peu près toutes un site internet et une rapide recherche vous permettra d'en trouver une près de chez vous !

En 2020, les Jeux Olympiques ont mis l'escalade à leur programme avec 3 épreuves différentes : l'escalade de vitesse, les voies et les blocs. L'épreuve de vitesse se gagne en étant le plus rapide sur un mur où est tracée une voie facile avec de grosses prises. Sur l'épreuve des voies, le tracé imposé est difficile et les concurrents seront départagés selon la hauteur qu'ils ont atteinte. Le bloc se pratique sans corde, à une hauteur de 4,5m maximum et est composé d'une succession de voies de difficultés croissantes.

Plus d’infos ici...

Trouvez un stage sur www.sport-adeps.be

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK