Neufchâteau : Des produits laitiers fermiers

Neufchâteau : Des produits laitiers fermiers
6 images
Neufchâteau : Des produits laitiers fermiers - © Tous droits réservés

Les malices de la ferme du Vieux Bure, c’est d’abord l’histoire de la ferme nichée, au bord du plateau de Herve sur les hauteurs de Visé, au milieu des vergers et des prairies. C’est sous le soleil, le chant des oiseaux et le calme de la campagne vallonnée qu’Armel Jeghers nous fait découvrir son univers. C’est dans une grande bâtisse de pierre du pays, construite à l’entrée du village d’Aubin-Neufchâteau et qui abrite sa famille, depuis plus de cent ans qu’Armel a appris l’art de faire du lait, le vrai !

Armel est donc fermier ?

La petite quarantaine, Armel est fermier depuis l’âge de 18 ans qui perpétue un savoir-faire qui lui vient de son père et de son grand-père qui tout comme lui étaient des agriculteurs laitiers. Armel aime d’ailleurs répéter que les vaches sont sa passion et leur lait sa fierté !

 

J’imagine que ses vaches paissent dehors ?

Si leur lait est excellent, c’est parce qu’il est produit naturellement par des vaches qui paissent en plein air, jour et nuit, sauf l’hiver bien sûr. Mais comme Armel l’explique, son travail nécessite une attention de chaque instant et un profond respect des animaux, car pour obtenir un lait de cette qualité il faut être vigilant et très bien connaître son troupeau.

 

C’est important que les vaches passent la journée en prairie ?

C’est parce qu’elles sont en prairie que le lait a une saveur et une valeur nutritive, unique. Le lait qui fait le vrai beurre, le lait qui donne toute l’épaisseur à la meilleure des crèmes et permet de travailler de succulents produits comme les yaourts, le beurre, la crème liquide ou épaisse et aussi de la glace au goût inimitable !

 

Pourquoi Armel s’est-il lancé dans ces productions de produits laitiers ?

Vous connaissez les difficultés du monde agricole et la suppression des quotas laitiers ? C’est pour contrer ces difficultés qu’Armel a souhaité se diversifier et se lancer dans la vente en circuits-courts car il est convaincu que l’avenir de l’agriculture, et de la planète, est dans la production de produits respectueux du terroir local. Il s’est donc lancé dans la transformation de son lait en produits dérivés qu’il a joliment appelés : Les Malices.

 

J’imagine que les journées d’Armel sont bien chargées ?

C’est clair qu’entre les soins et la traite des vaches, la production de ses produits dérivés du lait, Armel ne chôme pas mais heureusement il peut compter sur Mireille, son épouse, qui se charge de la gestion administrative et commerciale car c’est elle qui vous accueille dans le magasin à la ferme.

 

Que peut-on retrouver dans le comptoir du magasin ?

Pour démarrer, ils ont décidé de revenir à la base, avec des produits qui n’existeraient pas sans le lait. Des produits qui prennent une toute autre dimension avec un lait de qualité.

Il y a d’abord la crème, disponible en consistance normale ou épaisse, la crème des Malices est particulièrement onctueuse et convient parfaitement dans les recettes ou en accompagnement pour un dessert. Puis, il y a le beurre, en version doux ou salé, le beurre des Malices est un pur beurre de ferme produit avec la méthode traditionnelle et sur base d’une recette qui lui donne goût et une consistance particulièrement agréable.

 

Et de la glace aussi ?

Conçue et réalisée sur base des recettes familiales d’un ancien glacier bien connu dans la région liégeoise, la Boule de Neige, elle profite de toute la saveur du bon lait d’Armel. Conditionnée par 500 ml, la crème glacée est disponible dans les goûts suivants : Vanille, Chocolat, Praliné, Moka, Spéculoos, Banane, Stracciatella, Marron Glacé, Lait d’amande, Pistache, Banacciella, Yaourt aux Cerises, Irish Coffee, Caramel beurre salé. Et en fonction des saisons : la glace : Lacquemant ; et les deux sorbets : Mojito et Melon.

Elle est également proposée en sorbet : Fraise, Framboise, Citron et Orange.

Et puis, il y a encore les yaourts à boire ou à déguster à tout moment de la journée ! Ainsi que les fabrications d’autres producteurs locaux comme la viande de la Ferme des Waides, les fromages de la Ferme du Chemin Chataigne, les farine du Moulin de Val Dieu, les jus de fruits…

 

Les Malices de la Ferme du Vieux Bure

Fêchereux, 32.

4608 Neufchâteau (Dalhem),

0494 71 72 65

Ouvert le vendredi de 15h30 à 19h et le samedi de 10 à 12h

 

Retrouvez les Saveurs de Chez Nous sur RTC : https://www.rtc.be/saveurs_de_chez_nous_c_319.html

 

A voir le mercredi à 18h30, 19h20, 20h45, 21h45,22h45,23h45. Le jeudi à 10h45, le samedi à 16h15 et le dimanche à 11h10.

 

Une bonne recette à base des produits de la Ferme du Vieux Bure

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK