"Mon petit potager bio sur 15m2": l'initiative inspirante d'Arthur, 18 ans

Comme on aime les histoires, les belles histoires inspirantes, voici une petite respiration côté jardin. Histoire de prendre bien sûr une bonne bouffée d'air mais aussi pour s'imprégner de ce superbe cheminement : celui d' Arthur, un tout jeune homme qui habite non loin de Bruxelles et qui a créé son potager pour contribuer ainsi à un monde meilleur. C'est le fruit d'une rencontre avec celui qui deviendra son "vieil ami" qui a changé sa vie, sa philosophie de vie.

Il était une fois...

"Je m’appelle Arthur, j’ai 18 ans et j’habite en Belgique. J’ai beaucoup de passions comme le jardinage, la photographie, la cuisine, le piano,… J’adore le jardinage car je suis fasciné par les plantes et je suis époustouflé par le fait qu’elles puissent se développer à partir de minuscules petites graines. Je n’arrive toujours pas à croire à quel point la nature est belle et étonnante."

Dès son plus jeune âge, Arthur était passionné par toutes ces graines et ces plantes. Il s’émerveillait du fait que ces petites graines pouvaient alors devenir d’énormes citrouilles ! C’est à la suite de sa rencontre avec un "vieil homme"; Alphonse qu’il a appris à cultiver de la meilleure façon qui soit. Très vite est venue l’envie pour lui de créer son propre carré potager avec des légumes faciles à cultiver comme les courgettes, les carottes, les radis,…

Au décès de son vieil ami, Arthur a souhaité lui rendre hommage en poursuivant son passe-temps favori : le jardinage. Au fil des ans, Arthur se perfectionne et cultive tout son savoir d’expérience en expérience. A son anniversaire, il émet le souhait auprès de ses parents d’avoir un grand potager : son endroit préféré.

"Le jardinage aide à réduire le stress et nous récompense avec des légumes délicieux, biologiques et locaux ! De quoi d’autre a-t-on besoin pour être heureux ? " Arthur

De cette belle histoire, de cette expérience, il en a fait une réelle philosophie de vie.

"Si chacun d’entre nous cultivait ses propres légumes, nous pourrions tous travailler à un monde meilleur et apporter notre contribution dans la lutte contre le changement climatique".

Une histoire aux germes de conte de fées, un bel hommage à son "vieil ami" mais aussi à Dame Nature. Un petit geste qui contribue à ce monde meilleur, une bulle d’inspiration positive pour un mieux vivre ensemble, demain.

Un engagement tout naturel

Arthur fait partie de cette jeune génération qui prend la parole et veut agir pour la planète. Sa solution : le potager !

" Si chacun d’entre nous cultivait ses propres légumes, nous pourrions tous travailler à un monde meilleur et apporter notre contribution dans la lutte contre le changement climatique. " Arthur Motté.
Arthur a 18 ans et un petit potager abondant et beau. Sa passion du jardinage lui est venue grâce à Alphonse, un vieil homme de son village avec qui il s’est lié d’amitié. Et parce qu’Arthur voulait aussi faire quelque chose pour la planète, il y a 3 ans, il a créé un mini potager de 15m².

À force d’expérimentations, de créativité et de débrouille, il en a fait un petit paradis qui regorge de délicieux légumes bio. Ce jeune homme passionné offre un ouvrage décomplexant et qui donne vraiment envie de se mettre au potager.

Il utilise des méthodes de cultures biologiques inspirées de la permaculture et obtient une incroyable productivité sur ces quelques mètres carrés. Il nous apprend aussi bien à cultiver des salades en hauteur, qu’à construire un hôtel à insectes, chasser les limaces et même faire des chips de courgettes…
Pour lui, une alimentation biologique, locale et sans pétrole n’a pas de prix ! Son rêve : des villes et des campagnes remplies de petits potagers.

Le blog d’Arthur en un clic

Son livre : "Mon petit potager bio sur 15 m2"

Avec son potager, Arthur emporte un véritable succès sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, où il poste les photographies de ses réussites, plus de 5000 personnes le suivent alors qu’il commence à peine. Le jeune homme, qui vit à une dizaine de kilomètres de Bruxelles y explique comment, sur un espace d’à peine 15 mètres carrés, il obtient une productivité très satisfaisante, le tout sans produits chimiques ou de synthèse.

Sa page facebook

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK