Michel Sardou : le jour où Ray Charles l'a dégoûté de la drogue, chez Elizabeth Taylor

Invité sur le plateau de Quotidien ce 5 mai, Michel Sardou s’est fait remarquer, non seulement en refusant du gel hydroalcoolique mais surtout par une anecdote déconcertante sur sa rencontre avec Ray Charles.

Le chanteur français de 74 ans aux immenses tubes a côtoyé les plus grands au cours de près de 60 ans de carrière. Ami pendant longtemps avec Johnny Hallyday, avec qui il s’est disputé au sujet des filles du Taulier, l’interprète de Je vais t’aimer a rencontré aussi diverses stars américaines.

En pleine promotion de sa nouvelle autobiographie, Je ne suis pas mort… je dors, il était en interview avec Yann Barthès pour l’émission Quotidien. Il a notamment rapporté une histoire étonnante lors de son séjour à Beverly Hills chez l’actrice américaine Elizabeth Taylor (Cléopâtre, Qui a peur de Virginia Woolf ?, Soudain l’été dernier, Ivanhoé,…).

"Vous avez fait un Mi-Majeur sans arrêt"

Les soirées étaient très arrosées chez la star d’Hollywood et la cocaïne circulait, dans des vases, aux yeux de tous. Le chanteur français, au milieu du gratin américain, n’en a goûté qu’à une reprise… et ce fut la seule fois de sa vie, tout cela grâce à… Ray Charles.

"J’ai voulu goûter car je me suis dit : 'Je ne veux pas mourir con, il paraît que cela fait des trucs formidables'. Je me suis donc fait une ligne, je l’ai respirée" raconte-il. Il se met ensuite à jouer au piano qui trônait dans un coin. "Je me croyais seul et je jouais, cela venait, c’était bien, il y avait des descentes harmoniques formidables. Un type s’assied à côté de moi, c’était Ray Charles. Il me demande : 'Vous êtes content de ce que vous avez créé ?'. Je réponds : 'Écoutez c’est formidable'. Il me dit : 'Vous avez fait un Mi-Majeur, sans arrêt'. Évidemment ce n’est pas terrible".

La réponse de l’icône de la soul résonne encore dans sa tête : "'Moi je me drogue, parce qu’il me manque quelque chose, je suis aveugle. Mais vous vous avez vos bras, vos jambes, vos yeux, votre voix, vous êtes normal. Ce qui risque d’arriver c’est que la drogue vous prenne quelque chose'. Je n’ai plus jamais, je vous le jure, touché à quoi que ce soit".

Pas fan du gel hydroalcoolique

Avant l’exposé de cette histoire incroyable, Yann Barthès a été interloqué par l’attitude de Michel Sardou. Lors de son arrivée sur le plateau de Quotidien, l’artiste a refusé d’utiliser du gel hydroalcoolique proposé par l’animateur.


►►► À lire aussi : George et Amal Clooney bientôt voisins de Brad Pitt en France


Cette lotion est entrée dans tous les ménages au cours de la crise sanitaire et fait désormais partie de notre kit 'de survie' indispensable pour éviter la propagation du covid-19. Mais Michel Sardou en a assez de l’utiliser à tout bout de champ. Un geste qu’a relevé le journaliste français et qui a donc créé le malaise sur le plateau. "Ça me pourrit les mains, on est loin, je ne vous touche pas et puis je suis vacciné donc ça va très bien" a justifié le chanteur précisant qu’il avait reçu les deux doses du vaccin Pfizer.

Cette intervention rassurera les fans, alors que l’artiste de 74 ans s’était placé en quarantaine après avoir été cas contact de Roselyne Bachelot au moment de la remise de son titre de Commandeur de la Légion d’Honneur.

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK