Marcel : "Les fumigènes sont là pour se défouler et oublier sa semaine de travail !"

Marcel : "Les fumigènes sont là pour se défouler et oublier sa semaine de travail !"
Marcel : "Les fumigènes sont là pour se défouler et oublier sa semaine de travail !" - © Tous droits réservés

En foot, la rencontre entre Liège et Charleroi a dû être interrompue hier à cause de fumigènes. Mehdi Bayat, Président de l’Union belge et administrateur délégué du Sporting de Charleroi, dit ne pas comprendre ce qui se passe dans la tête des supporters. Fumigènes et supporters de foot sont inséparables ?

La Pro League a connu plusieurs incidents ce week-end. D’abord samedi, lors de la rencontre entre Saint-Trond et Genk où le match a dû être définitivement interrompu. Puis hier, alors que le Standard recevait Charleroi, des fumigènes sont lancés sur le terrain, ce qui a provoqué un arrêt durant le match et engendre une amende de 25 000 euros pour le club. Ce matin dans les éditions de Sudpresse, Mehdi Bayat pousse un coup de gueule : il ne peut pas comprendre ce qui se passe dans la tête de ces supporters qui nuisent à l’intérêt de leur club. Il espère que c’est le geste isolé d’un fou.

Fumigènes et supporters de foot sont inséparables ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Pour Marcel de Sclessin, cela fait partie du folklore : "Il y a beaucoup de gens qui ne vont pas au stade pour voir le match. La preuve, c'est qu'à la sortie, ils ne connaissent même pas le résultat. J'ai parfois été voir le Standard et ça fait partie d'un petit folklore, on se défoule le week-end, la buvette est là, les fumigènes sont là, c'est pour oublier sa semaine de boulot ou probablement de non boulot aussi. Le problème, c'est qu'il y a des gens qui ne voient pas grand chose avec les fumigènes. (...) Selon moi, la fouille n'est pas efficace puisque les gens parviennent à rentrer avec des fumigènes. La fouille est tout à fait sommaire. S'il faut fouiller tout le monde, ça prendrait des heures (...) La plupart viennent pour se défouler après leur semaine et, moi, ça ne me dérange pas". 

Daniel ne partage pas l'avis de Marcel ce matin : "J'ai été au stade voir le match et j'ai été fouillé avant de rentrer. J'ai l'impression qu'on donne un petit billet pour que les supporters puissent rentrer avec des fumigènes, c'est mon intuition. Dans la tribune, ça va encore mais quand on commence à les lancer sur le terrain, ça ne va plus et c'est inadmissible. Il y a quand même des enfants qui viennent voir le match". 

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites". 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK