Manu : "De plus en plus de spécialistes le disent... notre corps est fait pour manger de la viande !"

Des enfants sont rentrés de l’école dégoûtés par la viande en disant qu’ils n’en mangeront plus jamais, après une animation de GAIA. L’association GAIA a-t-elle sa place dans les classes ?

Les animations proposées par GAIA, l’association de défense des animaux, fait l’objet d’une question parlementaire, comme nous l’apprend La DH ce matin. Une députée a reçu des plaintes de parents car leurs enfants sont rentrés à la maison après la présentation de GAIA en disant ne plus jamais vouloir manger de viande, elle s’interroge donc sur le contenu délivré par l’association lors de ces animations et le manque d’avis contradictoires.

L'association GAIA a-t-elle sa place dans les classes ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

À ce propos, pour Manu de Waremme qui a deux enfants, GAIA n'a pas sa place dans les classes : "Je suis éleveur donc vous allez dire que je ne suis pas impartial (...) Les gens commencent à se rendre compte des choses et notre travail de tous les jours commence à payer. Je parle d'inviter les gens à venir voir ce qui se passe dans les fermes. Ce que les écoles doivent d'abord faire, c'est se rendre dans les fermes et aller voir comment on y travaille plutôt que de voir des images que GAIA va tourner et qui montrent 8 secondes sur 24 heures de tournage. De toute manière, leur avis n'est pas du tout impartial. Je ne dis pas que le mien l'est mais je ne critique pas les gens qui ne mangent pas de viande. Il faut savoir que depuis toujours, et maintenant il y a de plus en plus de spécialistes qui le disent, notre corps est fait pour manger de la viande ! Dans le cadre des journées portes ouvertes, je préfère que les écoles viennent visiter les fermes, apprennent que l'agriculture c'est la base de la vie et que ça fait partie de notre écosystème (...) Quand les enfants viennent dans les fermes, ils voient la réalité, ils voient comment les animaux sont traités. Les animaux sont parfois bien mieux soignés que certains êtres humains. GAIA ferait bien de se tracasser des SDF dans les rues plutôt que de ce qui se passe dans les fermes. Je reçois des visites scolaires régulièrement. Il est vrai que, de temps en temps, j'ai des questions sur l'abattage des animaux. Mais quand les enfants mangent leur morceau de viande avant de retourner, ils sont super contents et le soir les parents téléphonent pour savoir où on peut l'acheter. Pourquoi ? Parce que les enfants sont venus et ont vu que les animaux sont biens. Nous vivons avec les animaux tous les jours et nous n'avons aucun intérêt à les torturer (...) Pour les élèves qui viennent dans la ferme, je leur explique que je conduis moi-même mes animaux à l'abattoir pour être sur qu'ils sont transportés dans des bonnes conditions. Après, je ne dis pas que dans les abattoirs il n'y a pas de temps en temps des gens qui exagèrent mais ça c'est comme dans tous les boulots. Mais nous dans les fermes 95% voire 99% des éleveurs traitent bien leurs animaux !"

"Il faut arrêter de mentir aux enfants !"

Nancy de Rivière ne partage pas l'avis de notre éleveur ce matin : "GAIA dans les classes ? Pourquoi pas ! Maintenant, si c'est un autre organisme, l'instituteur ou n'importe qui d'autre, je m'en fiche mais il faut arrêter de mentir aux enfants ! Je regrette amèrement qu'on ne m'ait pas expliqué tout ça quand j'étais gamine. À l'époque, j'aurais pu dire 'c'est fini, je ne mange plus de viande' et j'y serais arrivée. Maintenant, ça fait des années que je lutte contre mes habitudes pour y arriver. Il faut leur expliquer que les morceaux de viande dans les barquettes qu'on vend dans les supermarchés ou dans l'étal du boucher ce sont des animaux qui ont été tués et pas des animaux imaginaires ou encore des morceaux de viande qui viennent de je ne sais où (...)" 

En revanche, Alain de Mons partage l'avis de Nancy ce matin : "Oui GAIA a sa place mais tout dépend de la forme qui est utilisée pour en parler. En effet, l'école est un lieu où on peut parler de ce genre de choses. Je crois que c'est ça l'éducation, c'est de pouvoir partager des avis et donner des informations variées. Forcément que GAIA va donner un avis qui protègent les animaux. Quelqu'un d'autre qui va annoncer que c'est bien de tuer un animal, malheureusement il n'a pas de poids dans ce qu'il dit (...). Quand quelqu'un me dit qu'il est éleveur et qu'il aime les animaux... Comment peut-on mettre un couteau sous la gorge de quelqu'un qu'on aime ? (...) Si un fermier parvient à expliquer les choses, que ça a du sens de tuer les animaux et dit qu'il n'aime pas ses animaux, alors pourquoi pas. C'est juste que, tuer quelqu'un pour moi, ce n'est pas raisonnable même si le discours de GAIA est un peu excessif". 

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites"

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK