Les Vestiboutiques : quand le shopping se fait solidaire

Dans l’esprit collectif, la Croix Rouge est souvent exclusivement liée à l’idée des collectes de sang ! Et pourtant, cette institution représente tout un réseau qui se veut acteur de référence dans le domaine de l’action humanitaire. Aux côtés de ce "service du sang" rayonnent d’autres activités sous l’effigie de cette structure. Parmi elles : les "Vestiboutiques" qui visent une économie sociale et solidaire.

Ces boutiques basées sur le principe du "seconde main" transcendent la démarche en la faisant cheminer du mode économie durable au mode social ET solidaire. C’est du shopping malin !

Les vestiboutiques c’est donc une belle invitation à faire du shopping autrement, du shopping chic, choc, pas cher mais qui fait tellement du bien.

Dans l’air du temps

5 images
Les Vestiboutiques : quand le shopping se fait solidaire © Westend61 - Getty Images/Westend61
Les Vestiboutiques : quand le shopping se fait solidaire © Thomas Barwick - Getty Images
Les Vestiboutiques : quand le shopping se fait solidaire © Oranut Fankhaenel / EyeEm - Getty Images/EyeEm

Redonner une seconde vie à des objets, à des vêtements est plus que jamais dans l’air du temps. C’est le bon plan anti-gaspi qui fait sens dans une perspective d’économie durable. C’est également préserver notre environnement en se détournant de la surconsommation. C’est aussi être citoyen responsable.

De nombreuses initiatives visent cette économie durable. Les Repair-café par exemple qui agissent face à l’obsolescence programmée en réparant des objets qui, pour la plupart, auraient été voués à la déchetterie. Les donneries, les gratiferia visent elles aussi à faire don de vêtements, d’objets en lieu et place de les jeter. Des applications de plus en plus nombreuses sur nos smartphones nous invitent aussi soit à revendre ou à donner.

Quand cette attitude de consommation raisonnée s’inscrit en plus dans une veine humanitaire, elle devient magnifiquement SOLIDAIRE. C’est le petit plus des Vestiboutiques, et qui fait toute la différence.

MADE IN SOLIDAIRE

Le shopping autrement !

Le shopping : oui, on aime. Que ce soit un peu, beaucoup ou passionnément.

Marie-Noëlle Salaris, Présidente de la Maison de la Croix Rouge de Binche nous ouvre les portes de la Vestiboutique située au coeur de cette région pour nous en révéler tout le vivier social et solidaire qui y règne en maître.

Les boutiques solidaires : "C’est basé exclusivement sur le bénévolat et les généreux donateurs, un tri est fait dans les vêtements qui sont alors vendus. C’est exactement le principe d’une boutique de seconde main. La différence réside dans l’objectif : l’argent va être utilisé pour soutenir les familles en difficulté, principalement dans l’alimentaire, l’énergie et les médicaments. L’argent issu de la vente générée par les vestiboutiques est redistribué à ces fins.

C’est important que les familles sachent qu’une autre économie est possible.

C’est le bon plan pour faire des économies pour certaines familles, c’est une réelle nécessité, pour d’autres c’est un choix.

- Les dons : des vêtements, des jeux, des objets brocante, des petites bibliothèques, des accessoires de mode, de la vaisselle, des objets déco, du petit électro ménager, … Tout cela peut faire office de dons pour autant qu’ils soient en parfait état.

Par choix ou par nécessité ! (M-N. Salaris)

Au départ, ces boutiques étaient exclusivement réservées aux personnes dans le besoin. Aujourd’hui, c’est ouvert à tout le monde ! Chacun peut venir déposer et acheter. L’argent récolté permet de faire face aux demandes et notamment en matière d’énergie, c’est le plus gros budget, vient ensuite l’alimentaire (en partenariat avec les restos du coeur) et les médicaments.

C’est un acte citoyen !

On se fait plaisir mais c’est réellement un acte citoyen : je donne deux euros en achetant une blouse, un vêtement mais ces deux euros feront partie d’un achat utile, à bon escient, pour une famille dans le besoin. Et ça change tout.

Donner, acheter ou être bénévole et faire vivre une Vestiboutique, ce sont trois façons d’être acteur solidaire. Etre bénévole c’est un engagement libre mais très sérieux. Tout tourne comme au sein d’une petite entreprise, il y a un règlement d’ordre intérieur, un planning établit, des réunions, … La croix rouge est vraiment très organisée. Ce qui change, c’est qu’il n’y a pas de fiche de paie !

Le bénévolat a tellement de valeurs qu’il n’a pas de prix !

Les conditions : être disponible, motivé et engagé dans cette action solidaire. Après, c’est au choix du candidat, selon ses disponibilités mais souvent il lui est attribué une demi-journée tout au moins pour la tenue de la vestiboutique. Dans le Hainaut on comptabilise 25 maisons Croix-Rouge. Certaines, de plus grande envergure que celle de Binche peuvent proposer aussi du mobilier plus conséquent, de l’électroménager, du paramédical, une épicerie sociale,… 

A Binche, on vise à créer du lien par le biais de la mise en place de certaines activités pour s’ouvrir davantage à l’autre, pour susciter les échanges. On pense notamment à des activités de jeux de société, … La situation actuelle fige quelque peu ces perspectives mais les idées sont là tout comme la motivation aussi.

BIENVENUE A TOUS !

De nombreuses familles hésitent à franchir la porte des vestiboutiques mais on le redit : "c’est ouvert à tous" – c’est une véritable boutique, on se fait du bien à soi et à l’autre". (M-N. Salaris)

 

Les vestiboutiques, c’est faire du shopping autrement. C’est poser un acte social et solidaire tout en se faisant plaisir. L’essayer, c’est certainement l’adopter !

Trouvez la Vestiboutique la plus proche de chez vous sur la carte du site de la "Croix Rouge", ICI

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK