Les Saveurs de chez nous : Le Domaine de la Bouhouille

Les Saveurs de chez nous : La ferme Demoitié
3 images
Les Saveurs de chez nous : La ferme Demoitié - © Tous droits réservés

 Saint-Remy

Le domaine de la Bouhouille

 

C’est dans un cadre champêtre et vallonné du village de Saint Remy qu’est installé le vignoble de la Bouhouille. Lorsque l’on parle de Saint Remy, en général c’est pour rappeler l’existence des fameuses poires avec lesquelles on confectionne les célèbres cûtes peures !  Nicolas cultive des vignes près de chez lui et vinifie ses récoltes pour le plus grand plaisir de nos papilles.

 

Qui se cache derrière le domaine de la Bouhouille ?

Il y a d’abord Nicolas Ferrara mais il n’est pas seul car dans ce projet, il s’est entouré de sa famille, son épouse, sa sœur et son beau-frère (Valérie Scheen, Julie Ferrara, Nicolas Ferrara et Morgan Martini) et le 3 février 2017 ils ont créé Infinity Wine. Il faut dire que dans la famille ont aime travailler ensemble soit dans la marbrerie familiale, soit dans la restauration, comme Morgan.

 

Mais comment leur est venue l’idée de produire car dans la région, il y a déjà Vin de Liège ?

En 2001, Nicolas hérite de vignes que son grand-père à plantées mais qui poussent un peu comme le veut la nature. Les vignes portent de belles grappes et Nicolas trouve dommage de les laisser aux oiseaux. Lui vient l’idée de vinifier ces grappes d’un cépage qu’il ne connaît pas. Les premiers essais ne sont pas concluants mais notre homme s’accroche jusqu’au jour où le vin qu’il confectionne devient bon et même très bon à déguster. Et une rencontre décisive va changer le cours de son histoire…

 

Nicolas rencontre un viticulteur ?

Pas du tout mais plutôt un bon amateur de vins en la personne d’Eric Boshman, le sommelier belge mondialement connu. C’est lors de la présentation de son spectacle autour des vignes et des vins du monde, le " Wine man show " qu’ils se rencontrent et qu’Eric goûte le vin de la Bouhouille. Surpris, Eric les encourage à se lancer dans une production à plus grande échelle.

 

Qu’est-ce qui fait que ce vin est particulier ?

D’abord, c’est un vin pétillant et le cépage n’était pas connu jusqu’à ce que Nicolas le fasse analyser et là : surprise ! Ses vignes sont issues d’un mélange hybride très rarement cultivé en Europe qui se trouve très bien dans le sol de cette région de Saint-Remy et n’a quasi pas besoin de traitement : le Schuyler. Un peu de souffre les années difficiles et c’est tout ! Une viticulture plus respectueuse de l’environnement exige des cépages résistants, mais aussi de qualité et aujourd’hui, à ce cépage d’origine viennent s’ajouter des variétés résistantes comme le Johanniter et Souvignier gris.

 

Est-ce qu’on peut dire que le terroir est particulier ?

En fait, la géologie de l’endroit, qui donne d’ailleurs le nom à la rue, la Bouhouille comme limite entre la Houille (proximité de Blegny Mine) et les alluvions des terrasses (la Meuse et du Bolland) composé de limons à galets, d'argiles et de sables, tout cela influence évidemment la qualité du raisin. Et ces quatre éléments (limons à galets, argiles, sables et houilles) se retrouvent directement dans notre verre. Les vins produits sont peu alcooliques, colorés mais très fins avec une acidité bien équilibrée idéale pour une vinification en effervescent suivant la méthode traditionnelle.

 

Un type mousseux ?

Oui et non car des bulles il y en a effectivement mais ce vin est issu d’une double fermentation, la deuxième ayant pour but de créer une bulle dans la bouteille. Cela donne son vin effervescent, un Schuyler brut et nature qu’il a baptisé " L’inattendu ". Mais à côté de cela, Nicolas et les autres importent des raisins Siciliens de cépage Inzolia qu’ils travaillent au domaine de la Bouhouille et qui donne L’esquisse Cuvée. Elle s'éteindra naturellement dès que leur nouvelle plantation rentrera en production. Nicolas nous donne des conseils sur l’accompagnement de son vin. 

 

L’avenir est prometteur ?

Oui car Eric Boshman les soutient à fond et si au départ ils récolaient pour produire 150 bouteilles, juste de quoi ramener dans les fêtes de famille et faire profiter les amis, aujourd’hui ils visent plus haut et la coopérative leur permet d’avancer.

 

Sont-ils toujours à la recherche de coopérateurs ?

Nicolas est toujours à la recherche de nouveaux collaborateurs pour agrandir sa famille du vin. Et comme ce sont de joyeux drilles, ils vivent les " moments du vin " tous ensemble. Tout le monde y met du sien pour la taille, la cueillette, etc. Même les enfants sont de la partie, le tout dans une bonne humeur inégalable !


 

Domaine de la Bouhouille
Rue Bouhouille 86, 4672 St. Remy
0498 21 88 08

https://www.domainedelabouhouille.be/