Les experts de la semaine - "Le deuil vu autrement"

-
2 images
- - © Tous droits réservés

Pour cette nouvelle semaine digitale, Sylvie Honoré et ses invités portent des regards croisés sur la situation de deuil. Chaque intervenant apportera au fil des jours son expertise pour aider ces personnes en grande souffrance. 

La personne suicidaire ne veut pas mourir. Ce qu'elle veut c'est arrêter de souffrir. 

Le suicide intervient alors au bout d'une longue chaîne de tentatives pour trouver une issue à cette souffrance. Souffrance qui n'origine pas, dans la grande majorité des cas, d'une seule et unique cause. Le suicide est multifactoriel. (Centre de Prévention du Suicide - Bruxelles)

Lundi 21 octobre : Hélène Neczyporenko est psychologue au sein de la Cellule d'Intervention Psychologique de Crise et au sein de la Cellule Deuil du Centre de Prévention du Suicide.

Elle reçoit des patients en crise suicidaire ainsi que des patients endeuillés par suicide. Elle anime également avec un autre collègue un groupe de parole pour personnes endeuillés par suicide.

Mardi 22 octobre : Audrey Demeyere est thérapeute de la maison. Comment vider la maison de ses parents décédés alors que le deuil n’est pas encore fait ?

Comment prendre des décisions sur ce qu’il fallait garder, jeter de leur parents alors que le processus de deuil n’est pas encore fait ? Elle aide les seniors à prendre conscience de l’impact qu'une maison qui n’a jamais été désencombrée, triée, rangée de leur vivant sera un poids, un fardeau qu’ils laissent à leur enfant le jour où ils n’y seront plus…

Mercredi 23 octobre :  Philippe Drabs, médecin. "Les ressources trouvées dans la sophrologie face à un événement de la vie endeuillant " - " La sophrologie comme ressource face à un événement de la vie endeuillant "…

Philippe Drabs utilise la sophrologie au Centre de Traumatologie et Réadaptation de l’hôpital universitaire Erasme dans un cadre multidisciplinaire : 1 kiné ,2 ergothérapeutes et lui-même médecin, tous sophrologues... Ils utilisent la sophrologie dans le cadre de leur activité en rééducation.

Jeudi 24 octobre : Francis Busigny représente la société et le projet " Metamorphose ". A côté de l’enterrement et de l’incinération, il existe une troisième solution appelée

" l'Humusation " : il s'agit d'un processus contrôlé de transformation des corps par les humuseurs (micro-organismes présents uniquement dans les premiers cm du sol) dans un compost composé de broyats de bois d'élagage, qui transforme, en 12 mois, les dépouilles mortelles en Humus sain et fertile. On en parle dans la Vie du Bon Côté

Vendredi 25 octobre : Présentation du livre : " Carnet de deuil " par Nathalie Hanot.

Nathalie Hanot est belge. Elle est psychologue formée à diverses approches, notamment l'accompagnement du deuil et du burnout.  Avec son Journal Créatif, l'hypnose, l'art et les symboles psychologiques du tarot, elle a développé plusieurs approches créatives d'accompagnement par l'image. 

Comment mieux vivre les pertes et les ruptures ? Ce Carnet s'adresse aux personnes vivant une situation de deuil. Il propose :

- d'accepter la réalité du deuil

- de vivre/exprimer la douleur du deuil et la transcender dans un travail artistique d'écriture, de collage, de peinture dans un carnet

- de créer un livre objet, symbole du sacré du deuil et du chemin traversé

Tous les jours... Prenez la Vie du Bon côté !

- Du 100% digital ... Du lundi au vendredi sur Vivacite.be, Sylvie Honoré vous propose le podcast du jour; votre rendez-vous Bien-Etre en présence d'un expert en développement personnel. 

- La Vie du Bon Côté, c'est aussi un second rendez-vous quotidien dans l'émission "VIVRE ICI" dès 14h15.

- Mais La Vie du Bon Côté, c'est surtout tous les jours, quand vous le voulez du matin au soir, en podcast et dans la bonne humeur sur Vivacite.be

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK