Les compétitions virtuelles ne se déroulent pas toujours comme prévu

Nous avons déjà eu l’occasion de parler des compétitions virtuelles, très nombreuses en ce moment, puisque rien d’autre n’est possible. Mais ce matin, dans le 6/9 Ensemble, Christine Hanquet nous livre des couacs rencontrés par les sportifs qui y ont participé.

 

Le week-end dernier a eu lieu une course virtuelle d’IndyCar, à peu près l’équivalent américain de la Formule 1.

Et on a pu constater à quel point certains se prenaient au jeu, et pouvaient avoir les mêmes réactions que quand ils sont derrière un vrai volant. On a déjà vu, lors de vraies courses, des pilotes se percuter, sortir de leur voiture, et se disputer, parfois même en venir aux mains.

Et c’est bien ce qui est arrivé, de façon un peu différente, au pilote français Simon Pagenaud, au pilote britannique Lando Norris. Ils étaient donc chez eux, leur manette à la main, et ils sont entrés en collision. Elimination pour tous les 2.

Ils se sont alors mis en colère, se sont disputés à distance, tout le monde a pu l’entendre. Puis ils se sont encore critiqués sur les réseaux sociaux. D’autres pilotes et patrons d’écurie s’en sont mêlés. Bref, on a peut-être assisté à la première bagarre générale sportive virtuelle.

Regardez plutôt !

Il peut y avoir des problèmes de connexion, aussi, quand on fait du sport virtuel…

C’est arrivé, il y a quelques jours, lors du tournoi de tennis virtuel de Madrid. Le Britannique Andy Murray devait rencontrer l’Argentin Diego Schwartzman en demi-finale. Mais très vite, il y a eu des bugs, et le match n’a pas pu être disputé normalement. Les 2 joueurs ont tenté de réinitialiser le système, mais sans succès.

Alors, ils se sont dit qu’ils pourraient essayer de le jouer entre eux, en sans que ce soit retransmis en direct, pour voir si cela marchait mieux en simplifiant. Et là, Schwartzman a eu des problèmes de connexion, et il a dû déclarer forfait pour la suite. Murray est allé en finale, et a gagné le tournoi contre David Goffin.

Forfait à cause de sa connexion internet, ce n’est pas quelque chose que l’on voyait avant, dans les comptes rendus sportifs…

Il y a eu mieux. On ne résiste pas à l’envie de revenir sur quelque chose qui s’est passé il y a plusieurs semaines, quand les épreuves virtuelles ont commencé à être organisées. Vous vous souvenez du Tour des Flandres, organisé sur des rouleaux, avec des coureurs qui pédalaient vraiment, mais sur leur vélo d’appartement. Selon le même principe, il y a eu une course féminine pour triathlètes.

Miranda Carfrae, une Australienne, était donc chez elle, en train de participer à une course. Elle était 2e, et elle se battait pour la victoire. Alors, son mari a voulu l’aider. Et pour la motiver, il a décidé de lui apporter quelques-uns de ses trophées. Mais quand le mari est entré dans la pièce, avec les coupes dans les bras, il s’est pris les pieds dans le cordon d’alimentation du vélo, et il a débranché la prise. Abandon à cause d’un mari maladroit, on n’avait pas encore vu non plus.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK